Evasion fiscale/UE - "Concentrons-nous sur ce qui est atteignable"

21/05/13 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre Elio Di Rupo espère obtenir quelques progrès dans la lutte contre l'évasion fiscale au sommet européen de mercredi, mais il n'entrevoit pas de grandes avancées vers l'harmonisation. "Concentrons-nous sur ce qui est atteignable", a-t-il dit aux parlementaires.

Evasion fiscale/UE - "Concentrons-nous sur ce qui est atteignable"

Réunis au sein du comité d'avis sur les questions européennes, plusieurs députés, notamment Dirk Vandermaelen (sp.a) et Georges Gilkinet (Ecolo), ont appelé le Premier ministre à se saisir du "momentum" politique créé par la succession d'affaires de fraude fiscale (Offshoreleaks, Cahuzac...). "Les momentums passent", a averti M. Vandermaelen. "Regardez ce qui s'est passé avec la réforme du secteur financier après 2008. On a raté le coche". Le socialiste flamand a appelé à mettre fin à la "fiction" que constitue selon lui la comptabilité séparée des multinationales. "Aujourd'hui, les administrations doivent reconstituer ce puzzle" pour établir correctement l'impôt. "C'est une tâche presque impossible", a-t-il dit. L'OCDE devrait pour lui oeuvrer à la mise en place d'une base unique pour l'impôt des sociétés. Dans sa réponse, le Premier ministre a partagé le diagnostic d'un "momentum" politique à saisir. "Aujourd'hui, il y a une sorte de culpabilité morale chez certains dirigeants", a-t-il constaté. Mais tout en souhaitant une grande harmonisation fiscale, il mise sur des objectifs moins ambitieux. "Concentrons-nous sur ce qui est atteignable", a-t-il dit. Il a mentionné notamment "les paradis fiscaux à l'intérieur de l'UE", mais aussi "la grande problématique des sociétés multinationales", sans toutefois préciser les objectifs concrets. (Belga)

Nos partenaires