European Business Summit : "La police essaye de décrédibiliser notre action"

15/05/14 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Le Vif

(Belga) La situation est de plus en plus tendue à proximité du Palais d'Egmont de Bruxelles, où se déroule une manifestation à l'occasion de l'European Business Summit. Sur les quelque 500 activistes qui étaient sur place, près de 250 auraient été interpellés. Trois bus des forces de l'ordre ont été remplis pour évacuer les lieux, a constaté Belga sur place.

European Business Summit : "La police essaye de décrédibiliser notre action"

Environ 500 activistes de l'Alliance D19-20, qui rassemble des agriculteurs, citoyens, travailleurs, chômeurs ou encore artistes qui luttent contre le partenariat transatlantique, dont le but est de faciliter les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Europe, se trouvaient aux alentours du Palais d'Egmont, où se tient l'European Business Summit, afin d'empêcher la tenue du sommet. La police est présente en nombre, avec notamment des membres de la brigade anti-émeute et une auto-pompe. La brigade encercle des centaines de manifestants et les forces de l'ordre ont déjà fait usage de l'auto-pompe. Près de la moitié des manifestants ont été interpellés et conduits dans trois bus de la police et des échauffourées ont éclaté entres manifestants et policiers en civil. Felipe Van Keirsbilck (CSC) dénonce une manipulation policière visant à décrédibiliser l'action. "Ce sont des manifestants pacifistes, parmi lesquels des jeunes filles, des personnes âgées et même des députés". "Notre but est d'attirer l'attention du public sur les risques du traité transatlantique, qui revient à vendre nos droits environnementaux et dont aucun politique ne parle dans sa campagne." La députée écolo Anne Herscovici aurait été interpellée, selon la CSC. (Belga)

Nos partenaires