UE: la Commission veut accélérer la protection des frontières extérieures

06/07/18 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Afp

La Commission européenne va présenter des propositions en septembre pour renforcer la protection des frontières extérieures de l'UE, dès 2020 avec 10.000 gardes-frontières, dans un contexte de durcissement de la politique migratoire en Europe.

UE: la Commission veut accélérer la protection des frontières extérieures

Le quartier européen © Belga

"Nous avions initialement prévu de déployer 10.000 gardes-frontières d'ici 2027. Nous avançons maintenant (cet objectif) à 2020", a indiqué vendredi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lors d'une conférence de presse à Vienne à l'occasion du début de la présidence autrichienne de l'Union.

L'Autriche a fait de la question migratoire l'une des principales priorités de sa présidence semestrielle.

L'Agence européenne des gardes-frontières et des gardes-côtes(Frontex), basée à Varsovie, ne dispose actuellement que de 600 employés, auxquels s'ajoutent pour des interventions en Italie et en Grèce des centaines de policiers, mis à disposition par les Etats membres de l'UE.

En raison de la crise majeure des réfugiés en 2015, l'UE avait prévu d'augmenter son effectif à 1.000 en 2020.

Lors de leur sommet la semaine dernière à Bruxelles, les dirigeants des 28 sont convenus d'augmenter les moyens de Frontex, en lui donnant plus de ressources financières, mais sans donner de chiffre, et un mandat plus large.

M. Juncker n'a livré vendredi aucun détail sur le financement de cette mesure qui s'annonce coûteuse pour le budget européen.

En présentant son plan budgétaire pour les sept prochaines années (2020-2027), l'exécutif européen avait alors estimé que le renforcement de Fontex coûterait plus de 20 milliards d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires