May rencontre Merkel et Rutte lors d'une semaine cruciale pour le Brexit

02/07/18 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Afp

La Première ministre britannique rencontrera cette semaine les dirigeants allemand et néerlandais, avant une réunion cruciale avec ses ministres pour déterminer quels liens commerciaux le Royaume-Uni souhaite avec l'Union européenne après le Brexit, a annoncé lundi son porte-parole.

May rencontre Merkel et Rutte lors d'une semaine cruciale pour le Brexit

Theresa May © AFP

Theresa May doit s'entretenir avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte avant de réunir vendredi son cabinet et tenter de surmonter les divergences entre eurosceptiques et europhiles sur la question des futurs liens économiques entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

A moins de neuf mois du Brexit, en mars 2019, le gouvernement britannique n'a toujours pas précisé la manière dont il envisage sa future relation avec l'UE.

Lors d'un sommet à Bruxelles la semaine dernière, les dirigeants européens ont prévenu Theresa May que le temps pressait pour obtenir un accord, et ont accéléré leurs préparatifs dans l'éventualité d'un échec des négociations.

La Première ministre est aussi sous pression au Royaume-Uni: Jacob Rees-Mogg, un eurosceptique influent au sein de son camp conservateur, l'a prévenue lundi qu'elle devait respecter ses engagements au risque de voir le gouvernement s'effondrer.

Jacob Rees-Mogg, qui représente les partisans d'une rupture nette avec l'Union européenne, s'est attiré les critiques de membres du parti qui veulent garder des liens privilégiés avec l'UE.

Pour le secrétaire d'Etat chargé des Affaires étrangères, Alan Duncan, "les partisans d'une droite idéologique sont minoritaires, malgré le bruit qu'ils font, et devraient se taire."

Le porte-parole de Theresa May a affirmé que le gouvernement était déterminé à mettre en oeuvre le résultat du référendum de juin 2016 en faveur du Brexit.

"La Première ministre a exposé ce qu'elle veut accomplir, c'est-à-dire quitter le marché unique, quitter l'union douanière, quitter la Cour européenne de justice et être libre de signer et mettre en place des accords commerciaux partout dans le monde", a-t-il dit.

Theresa May s'est déjà entretenue avec les dirigeants irlandais et espagnol à Bruxelles jeudi dernier. Plus tôt dans la semaine, elle a rencontré le président du Conseil européen Donald Tusk et le Premier ministre grec à Londres.

Lors de la réunion prévue vendredi à Chequers, la résidence de campagne de la Première ministre, les ministres aborderont la question sensible d'une nouvelle relation douanière avec l'UE qui évite les contrôles aux frontières entre l'Irlande du Nord et la république d'Irlande.

Une fois que les ministres se seront mis d'accord, le gouvernement publiera la semaine prochaine un document précisant ce qu'il souhaite de cette future relation commerciale.

Nos partenaires