Etudiant de l'ULg détenu en Iran - Amnesty lance une pétition pour la libération d'Hamid Babaei

26/02/14 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Le Vif

(Belga) Amnesty International a lancé mercredi une pétition pour appeler les autorités iraniennes à libérer immédiatement et sans condition Hamid Babaei, étudiant iranien de troisième cycle à l'ULg qui purge actuellement une peine de six ans d'emprisonnement pour "atteinte à la sécurité nationale par la communication avec des Etats hostiles" dont la Belgique, indique l'organisation dans un communiqué.

"Le ministère iranien du Renseignement avait demandé à M. Babaei d'espionner des étudiants iraniens vivant en Belgique, où il poursuivait ses études de troisième cycle, mais il avait refusé de le faire. Cela explique, semble-t-il, les charges retenues contre lui", selon Philippe Hensmans, directeur d'Amnesty International Belgique Francophone. L'organisation de défense des droits de l'homme réclame également que les autorités iraniennes permettent au détenu de recevoir des visites régulières de sa famille. Hamid Babaei, qui a été arrêté en août 2013 et condamné en décembre, a interjeté appel le 2 février dernier auprès de la cour d'appel de Téhéran. Cobra Parsajoo, l'épouse du détenu qui est doctorante en chimie à l'ULB, risque d'être arrêtée pour avoir fait campagne pacifiquement en faveur de sa libération, souligne Amnesty. L'ULB et l'ULg appuient l'initiative d'Amnesty en faveur de la libération immédiate et inconditionnelle de M. Babaei, ont indiqué les universités dans un communiqué commun. (Belga)

Nos partenaires