Etude ISP sur le tabac : "Investir dans la prévention"

06/08/14 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

(Belga) Outre la perception de taxes plus élevées sur les produits du tabac et l'application d'une législation plus stricte sur la publicité et la commercialisation de ceux-ci, les autorités doivent surtout investir dans la prévention, estime mercredi la Mutualité chrétienne en réaction à l'étude de l'Institut de Santé publique sur les effets du tabagisme sur l'espérance de vie des (ex-)fumeurs et des non-fumeurs. La Ligue flamande contre la Cancer rejoint cet avis et estime qu'il est temps de "développer une réelle politique anti-tabac" afin de lutter contre ce fléau.

Etude ISP sur le tabac : "Investir dans la prévention"

L'étude en question démontre que les fumeurs vivent en moyenne près de huit ans de moins que les non-fumeurs, tandis que ceux qui ont arrêté de fumer voient leur espérance de vie réduite d'un peu plus de deux ans et demi en moyenne. "Prévenir vaut toujours mieux que (devoir) guérir", poursuit-on à la Mutualité chrétienne. "L'étude souligne non seulement les conséquences fatales, mortelles du tabagisme, mais aussi l'espérance de vie plus élevée si vous ne commencez pas à fumer et la meilleure qualité de vie si vous arrêtez, même si vous avez fumé longtemps." "Cela confirme ce que nous savions depuis longtemps, à savoir combien fumer est nocif pour la santé", renchérit Luk Joossens, expert de la prévention contre le tabac à la Fondation contre le cancer. Chaque année, près de 15.000 Belges meurent du tabagisme et environ 300.000 en tombent malades, rappelle-t-il. Avec les conséquences, notamment financières, que cela peut avoir sur la société et sur la productivité. Selon la Banque mondiale, le tabac est responsable de 6 à 15% des coûts totaux liés à la santé, ce qui équivaut à une somme d'1,5 milliard d'euros en Belgique. "Les autorités ont le devoir de s'engager pour une société sans fumée", affirme-t-on à la Ligue flamande contre le Cancer, qui plaide pour une "augmentation drastique" des taxes, pour une interdiction de la publicité pour les produits du tabac dans les points de vente -dont le nombre lui-même doit être limité- et pour un meilleur contrôle de l'identité et de l'âge des clients qui achètent de tels produits. (Belga)

Nos partenaires