Étude de l'IBSR sur les causes d'accidents de motos

17/06/13 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Le Vif

(Belga) Les causes les plus fréquentes des accidents de moto sont "le motocycliste (qui) perd le contrôle" et "l'autre usager (qui) ne remarque pas" le motocycliste, ressort-il d'un communiqué publié lundi concernant une étude de l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) réalisée sur base de 200 accidents de moto graves ou mortels. Cinq profils d'accidents récurrents ont pu être identifiés.

Étude de l'IBSR sur les causes d'accidents de motos

Un motocycliste qui perd le contrôle sur une trajectoire difficile constitue le premier profil type. Le deuxième profil concerne les accidents initiés par un usager qui ne voit pas le motocycliste au moment de tourner ou de s'insérer dans la circulation. Dans le troisième cas "le motocycliste n'est pas suffisamment visible" lorsqu'il dépasse et un usager lui coupe la route. Le profil numéro 4 renvoie lui à un motocycliste qui "dépasse incorrectement" et au mauvais moment et dans le dernier profil, "l'autre usager se retrouve sur la bande du motocycliste" pour diverses raisons. L'âge moyen des motocyclistes impliqués dans les accidents étudiés est de 40 ans. 44% avaient obtenu leur permis B avant 1989 et donc sans passer d'examen. La part des motocyclistes débutants impliqués n'est que de 8% mais ils sont surreprésentés dans les accidents graves. 1 motocycliste sur 3 roulait à une vitesse excessive et 1 sur 5 était sous l'influence de l'alcool. Enfin les problèmes d'infrastructure ont causé un accident sur 10 et ont donc joué un rôle secondaire. Dans 56% des cas l'accident était initié par le motocycliste et dans 41% par un autre usager. L'IBSR a formulé plusieurs recommandations au vu de cette étude telle qu'insister sur le port du casque. (Belga)

Nos partenaires