ETA: 127 etarras détenus en France, 10 écroués en 2013

26/11/13 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) Quelque 127 etarras sont actuellement détenus en France, a indiqué mardi un responsable de la police précisant que 10 membres présumés de l'organisation séparatiste basque avaient été écroués en 2013.

Depuis 1999, 300 membres de l'ETA ont été écroués en France, selon Stéphane Durey, commandant au sein de la sous-direction anti-terroriste (SDAT), qui témoignait devant la cour d'assises spéciale de Paris. Cette cour juge trois membres de l'organisation, principalement pour extorsion de fonds, enlèvement et séquestration. Selon le policier spécialisé, la plupart des membres de l'ETA, dirigeants ou militants clandestins, séjournaient en France durant les années 2000 et ne se rendaient en Espagne que ponctuellement pour des opérations commando. Des documents saisis en 2004 ont conduit les policiers français à estimer à 120 personnes, à l'époque, les effectifs d'ETA. Ces documents (non cryptés ce qui est très rare) ont été découverts à l'occasion de l'arrestation, en octobre 2004, de Mikel Albizu Iriarte, dit "Antza", considéré comme chef de l'appareil politique de l'ETA, et de sa compagne, Soledad Iparragirre, dite "Anboto". Sur la base de ces informations, les policiers ont pu procéder à des dizaines d'interpellations, notamment de dirigeants importants du mouvement. "Les années 2000 sont des années extrêmement difficiles pour l'ETA", a expliqué M. Durey, pour qui les succès enregistrés "sont le fruit d'une collaboration étroite entre les autorités espagnoles et françaises". Madrid réclame la dissolution sans condition de l'ETA. Le mouvement est considéré comme responsable de la mort de 829 personnes en 40 ans d'attentats pour l'indépendance du Pays basque et de la Navarre. (Belga)

Nos partenaires