Espionnage: le "prisonnier X" avait donné des informations au Hezbollah

24/03/13 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Le Vif

(Belga) L'australo-israélien, connu sous le nom de "prisonnier X", qui s'était pendu dans une prison de Tel-Aviv en 2010, avait livré des informations au mouvement chiite libanais Hezbollah, alors qu'il travaillait pour le Mossad israélien, écrit le magazine allemand Der Spiegel.

Espionnage: le "prisonnier X" avait donné des informations au Hezbollah

Selon l'hebdomadaire, Ben Zygier, 34 ans un avocat australo-israélien, retrouvé pendu dans la douche de sa cellule censée être conçue pour empêcher tout suicide, avait fourni aux chiites libanais les noms d'au moins deux informateurs d'Israël. La chaîne australienne ABC avait affirmé début mars que Zygier avait été recruté par l'agence de renseignement extérieur de l'Etat hébreu, après s'être installé en Israël. Selon Der Spiegel, qui évoque les résultats de "recherches internationales", il a commencé en 2003 à surveiller pour le Mossad des entreprises européennes faisant commerce avec l'Iran et la Syrie. Mais les services secrets israéliens n'étaient pas satisfaits de son travail et l'ont rapatrié en Israël en 2007. En 2008, il avait pris un long congé pour retourner à Melbourne finir ses études, poursuit Der Spiegel. Mais avant cela, il avait tenté de recruter des informateurs au sein de partisans du Hezbollah, espérant ainsi regagner de la considération au yeux de ses chefs. Pour convaincre ces partisans qu'il était bien un agent du Mossad, il avait laissé échapper des informations extrêmement sensibles, notamment les noms des Libanais Ziad al-Homsi et Mustafa Ali Awadeh, qui furent arrêtés en mai 2009 pour espionnage en faveur d'Israël et condamnés au Liban à des travaux forcés. Toujours selon Der Spiegel, après avoir arrêté Ben Zygier en février 2010, les autorités israéliennes ont voulu faire de lui un exemple et lui ont indiqué qu'elles réclameraient au moins 10 ans de prison à son encontre. Début mars, la chaîne australienne ABC avait affirmé qu'il avait été arrêté pour avoir fourni des informations sur des opérations du Mossad aux services de renseignements australiens. Cette version a cependant été démentie par les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Les faits qui lui étaient reprochés n'ont pas été divulgués par les autorités israéliennes. (MUA)

Nos partenaires