Espagne: un vigile jugé coupable de 11 assassinats de personnes âgées

11/06/13 à 22:01 - Mise à jour à 22:01

Source: Le Vif

(Belga) Un vigile a été reconnu coupable mardi de 11 assassinats entre 2009 et 2010 de personnes âgées qui vivaient dans une maison de retraite du nord-est de l'Espagne, dont trois avec "acharnement" pour leur avoir fait ingurgiter des liquides toxiques comme de l'eau de javel.

Selon le verdict, approuvé à l'unanimité par les neuf jurés d'un tribunal de Girona, Joan Vila Dilmé, surnommé par les médias "l'ange de la mort" et pour lequel le procureur a demandé 194 années de prison, ne souffrait d'aucun "trouble psychique" lorsqu'il a commis ces meurtres. La condamnation sera précisée ultérieurement. Joan Vila Dilmé, âgé de 45 ans, employé à la maison de retraite La Caritat à Olot, dans le nord-est de l'Espagne, avait été arrêté le 18 octobre 2010 après la mort d'une vieille femme de 85 ans dans un hôpital de la ville catalane d'Olot, dans le nord-Espagne, des suites de graves brûlures à la bouche et de la gorge. Il avait alors avoué le meurtre de la veille dame à laquelle il avait fait boire de l'eau de javel et de deux autres personnes âgées de ce centre de gériatrie afin de "mettre fin à leurs souffrances". Il avait par la suite avoué en avoir tué huit autres entre août 2009 et octobre 2010, en provoquant des surdoses d'insuline ou en leur administrant des cocktails mortels de médicaments. Le directeur de la résidence a nié toute faille de la part de son institution dans ce drame qui a ému le pays. Affirmant que l'accusé souffrait de troubles mentaux, son avocat avait demandé "une mesure sur 20 ans de liberté surveillée (...) mais pas dans un environnement carcéral". Les jurés n'ont reconnu aucune circonstance atténuante. (Belga)

Nos partenaires