Espagne: un rapport du fisc évoque une éventuelle fraude fiscale du gendre du roi

20/05/14 à 21:06 - Mise à jour à 21:06

Source: Le Vif

(Belga) Un rapport du fisc évoque une fraude fiscale présumée de plus de 300.000 euros qu'aurait commise le gendre du roi d'Espagne, Iñaki Urdangarin, inculpé dans une affaire de corruption, a affirmé mardi une source judiciaire. Ce deuxième rapport du fisc, transmis au juge des Baléares chargé du dossier, fait apparaître une fraude présumée du mari de la fille cadette du roi, l'infante Cristina, lors de ses déclarations d'impôts de 2007 et 2008.

Espagne: un rapport du fisc évoque une éventuelle fraude fiscale du gendre du roi

Iñaki Urdangarin, ancien champion olympique de handball, a été mis en examen fin 2011 pour avoir détourné, avec un ex-associé, 6,1 millions d'euros d'argent public qui auraient nourri les caisses d'une myriade de sociétés écran, parmi lesquelles Aizoon, une société qu'il détient pour moitié avec son épouse. Les faits reprochés à Iñaki Urdangarin remontent aux années 2004 à 2006, lorsque celui-ci présidait une fondation à but non lucratif, Noos, qui comptait l'infante parmi les membres de sa direction. Le juge José Castro soupçonne le couple d'avoir utilisé la société Aizoon pour détourner une partie des fonds, que la princesse aurait pu utiliser pour payer des dépenses personnelles et qui auraient échappé à l'impôt sur le revenu. Première dans l'histoire de la monarchie en Espagne, le juge a mis en examen la fille du roi pour fraude fiscale et blanchiment de capitaux présumés et l'a entendue le 8 février. Le juge Castro doit prochainement décider s'il maintient son inculpation et si l'infante Cristina et son époux sont renvoyés devant un tribunal. (Belga)

Nos partenaires