Espagne: prison pour huit membres d'un réseau de soutien aux détenus de l'ETA

13/01/14 à 17:20 - Mise à jour à 17:20

Source: Le Vif

(Belga) Un juge espagnol a placé en détention provisoire lundi huit membres d'un réseau de soutien aux détenus de l'ETA, dont l'arrestation le 8 janvier dernier au Pays basque et en Navarre avait provoqué des réactions indignées dans la région. Les huit personnes arrêtées sont accusées "d'appartenance à une organisation terroriste".

Le magistrat a estimé que ces personnes faisaient partie, "au moins depuis février 2013, de la structure de l'ETA 'KT Koordinazioa Taldea/Groupe de Coordination', qui s'est constitué comme un lien permettant la communication directe entre la direction de l'ETA et ses militants en prison". Les militants, lors de leur audition qui a duré deux heures, ont refusé de répondre aux questions du juge, selon une source judiciaire. Parmi eux se trouvent l'avocate Arantza Zulueta, l'une des grandes figures de la défense de l'ETA, ainsi que d'anciens détenus du groupe armé basque. Le gouvernement basque, dirigé par les nationalistes conservateurs du PNV, avait exprimé sa "stupeur" après ces arrestations. La gauche indépendantiste du Pays Basque, deuxième force politique régionale, avait accusé Madrid de torpiller les efforts de normalisation dans la région, deux ans après l'annonce par l'ETA de la fin de la violence le 20 octobre 2011. L'indignation est encore montée quand la justice espagnole a interdit, vendredi, une manifestation prévue le lendemain pour réclamer le rapprochement du Pays Basque des prisonniers de l'ETA, une revendication historique du groupe armé et de la gauche indépendantiste, fermement refusée par Madrid qui pratique depuis 25 ans une politique de dispersion. En réaction, un défilé, officiellement silencieux, a envahi samedi les rues de Bilbao aux cris de "Prisonniers basques à la maison", réunissant entre 100.000 et 110.000 personnes selon la police. (Belga)

Nos partenaires