Espagne - La numéro deux du Parti populaire convoquée comme témoin dans une affaire de corruption

30/07/13 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Le Vif

(Belga) La numéro deux du parti de droite au pouvoir en Espagne, Maria Dolores de Cospedal, est convoquée comme témoin le 14 août par le juge qui enquête sur une présumée comptabilité occulte au sein de ce parti, a annoncé mardi une source judiciaire.

Le nom de Maria Dolores de Cospedal est apparu à côté de celui du chef du gouvernement, Mariano Rajoy, président du Parti populaire (PP) depuis 2004, dans une liste de dirigeants de ce parti soupçonnés d'avoir reçu des sommes non déclarées versées par Luis Barcenas, ex-gérant puis trésorier du PP entre 1990 et 2009. De nouvelles révélations, début juillet, dans ce scandale qui avait éclaté en janvier, ont mis Mariano Rajoy en position difficile. Appelé à la démission par l'opposition de gauche et sous très forte pression politique, il a finalement annoncé qu'il donnerait des explications au pays le 1er août, lors d'une intervention devant les députés. Mariano Rajoy, dont le nom était apparu pour la première fois le 31 janvier dans une liste de bénéficiaires présumés de sommes non déclarées publiée par le journal El Pais, a toujours nié avoir touché de l'argent au noir et a affirmé qu'il ne démissionnerait pas. Le juge Pablo Ruz du tribunal madrilène de l'Audience nationale, chargé de l'enquête sur cette caisse noire présumée, a convoqué Maria Dolores de Cospedal pour l'entendre comme témoin le 14 août. Ses deux prédécesseurs au poste de secrétaire général du PP, Javier Arenas et Francisco Alvarez Cascos, sont convoqués pour le 13 août. Mme de Cospedal, qui est présidente de la région de Castille-La-Manche, peut à ce titre faire sa déclaration sans avoir à se déplacer jusqu'au tribunal. (Belga)

Nos partenaires