Espagne: justice et fisc demandent des comptes à l'ex-président catalan Jordi Pujol

08/08/14 à 18:59 - Mise à jour à 18:59

Source: Le Vif

(Belga) La justice et le fisc espagnol ont demandé vendredi des comptes à l'ex-président de Catalogne, Jordi Pujol, une grande figure du nationalisme catalan, deux semaines après qu'il a reconnu avoir caché de l'argent à l'étranger.

Une juge d'instruction de Barcelone a demandé à Jordi Pujol, âgé de 84 ans, qu'il "apporte le testament de son père et la preuve que sa femme et lui ont accepté l'héritage", a fait savoir le Tribunal supérieur de Justice de Catalogne (TSJC). Ceci fait suite à une plainte de Manos Limpias (Mains propres), une association proche de l'extrême droite connue pour entreprendre de multiples actions en justice et lutter contre la corruption, à son encontre et celle de son épouse, Marta Ferrusola. La juge a ordonné par commission rogatoire la recherche de l'existence éventuelle de comptes bancaires en Andorre et en Suisse appartenant à la famille Pujol, a précisé le tribunal. De son côté, le fisc espagnol a envoyé une convocation à l'ex-président catalan, qui l'a reçu ce vendredi. Jordi Pujol qui présida la région de 1980 à 2003, reste une personnalité très influente et a rejoint le camp des indépendantistes, mené par l'actuel président Artur Mas, après avoir été longtemps partisan de la négociation avec Madrid. Le 25 juillet, il a reconnu avoir placé hors d'Espagne l'héritage de son père décédé en 1980, à l'intention de son épouse et de ses sept enfants, provoquant un séisme politique au niveau local. Il a renoncé dans la foulée à tous les honneurs et avantages liés à ses fonctions passées. Cette révélation est intervenue au moment où les relations sont très tendues entre le gouvernement central et Artur Mas, qui veut d'organiser le 9 novembre un référendum sur l'autodétermination de la Catalogne. Aucun montant n'a encore été confirmé officiellement. Selon le journal conservateur catalan La Vanguardia, il s'agirait de quatre millions d'euros placés sur un compte en Andorre, principauté à la frontière entre l'Espagne et la France retiré de la liste"grise" des paradis fiscaux en 2010. (Belga)

Nos partenaires