Eoliennes: Henry regrette le petit jeu désagréable de quelques communes

24/04/13 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre de l'Environnement, Philippe Henry, voit un "petit jeu désagréable" dans l'attitude de quelques bourgmestres à l'égard de l'implantation des éoliennes. Il a rappelé mercredi les avancées qu'apportait le nouveau cadre de référence éolien adopté par le gouvernement et dont l'enquête publique s'ouvrira en juin.

Les bourgmestres d'Andenne, de Gembloux et d'Eghezée, Claude Eerdekens (PS), Benoît Dispa (cdH) et Dominique Van Roy (MR) ont invité mercredi à 18 h leurs collègues pour une séance d'information à Egehezée sur ce cadre et la carte qui l'accompagne. La commune de la province de Namur serait en effet susceptible d'accueillir une production de 424 Gwh/an sur un total de 4.505 Gwh/an, soit près de 10 pc de l'objectif global à l'horizon 2020. "C'est loin d'être anodin!" a lancé M. Van Roy. Interrogés par la RTBF, les trois maïeurs ont dit leurs craintes à l'égard de ce cadre qui risque, selon eux, de figer la situation et ne permettra plus de tenir compte de l'avis de la population et des contraintes paysagères. Habitué des diatribes contre les Verts, M. Eerdekens n'a pas mâché ses mots à l'égard de la politique en cours d'élaboration. "C'est le Far West en fait. Les éoliennes seront implantées sur un peu moins de 4 pc du territoire wallon mais visibles par 40 pc du territoire wallon, c'est épouvantable. Il s'agit ici d'imposer la dictature verte, c'est insupportable sur le plan démocratique", a-t-il lâché. "Claude Eerdekens est aux énergies vertes ce que Frigide Barjot est au mariage pour tous", a-t-on rétorqué au cabinet de M. Henry. Le ministre a rappelé l'ouverture aux communes et à la population que contient le projet du gouvernement sur ce point, par le biais de coopératives citoyennes ou d'entrée des communes dans le capital de parcs éoliens. Des rencontres ont eu lieu avec les communes -au total 187- dont certaines ont au contraire regretté de ne pas pouvoir implanter des éoliennes ou pas suffisamment sur leur territoire, a-t-il fait remarquer. Le ministre Ecolo regrette une "forme d'instrumentalisation anti-éolienne" et souligne que PS et cdH au gouvernement wallon ont marqué leur intérêt sur le projet de cadre. (Belga)

Nos partenaires