Eoliennes: Henry prend acte des ambitions de Di Antonio, mais Ecolo reste très dubitatif

26/06/13 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon de l'Environnement Philippe Henry (Ecolo) a dit mercredi "prendre acte" des ambitions de son collègue des Travaux publics Carlo Di Antonio (cdH) d'atteindre par le petit et moyen éolien le long des autoroutes une capacité supérieure aux besoins. Mais son parti Ecolo a répété ses doutes sur la faisabilité de ce projet.

Eoliennes: Henry prend acte des ambitions de Di Antonio, mais Ecolo reste très dubitatif

MM. Henry et Di Antonio étaient interrogés en séance plénière du parlement wallon par Willy Borsus (MR) pour le premier, par Veronica Cremasco (Ecolo) pour le second. M. Henry s'est diplomatiquement contenté de "prendre acte" des projets de son collègue qui, sollicité par le gouvernement wallon, examine la capacité d'éolien qu'il serait possible de placer le long des autoroutes et voies navigables pour atteindre l'objectif de 4.500 GW/h d'ici 2020. Carlo Di Antonio souhaite remplacer des poteaux d'éclairage vétustes par des mâts de 30 mètres à éclairage LED surplombés de petites éoliennes. Cet investissement de la Sofico - le bras financier des infrastructures wallonnes -, combiné avec le "grand éolien" (120 à 180 mâts) et l'éolien moyen le long des voies navigables, permettrait d'assurer plus de 60% des besoins, selon lui. Philippe Henry a répété sa disposition à revoir d'ici l'été le cadre de référence et la cartographie de l'éolien en Wallonie, à la lueur notamment de la consultation des communes et des capacités sur le réseau structurant que lui présentera Carlo Di Antonio. Mais Ecolo, par la voix de Veronica Cremasco, a souligné ses doutes sur les économies d'énergie et les capacités réelles de production du petit éolien, ainsi que sur le montage financier pour la Sofico ou encore l'emploi. (Belga)

Nos partenaires