Vide polaire autour d'Alain Hubert

07/06/11 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Le Vif

Les militaires et certains scientifiques ne veulent plus aller en Antarctique, pour les missions scientifiques à bord de la station polaire Princesse Elisabeth, en raison du comportement difficile de l'explorateur Alain Hubert.

Vide polaire autour d'Alain Hubert

© Image Globe / FRANCOIS WALSCHAERTS

Les derniers militaires ayant accompagné les missions scientifiques, notamment pour conduire de gros tracteurs spécialement adaptés aux conditions polaires extrêmes, ont refusé d'y retourner. "Les militaires sont là pour accompagner des missions bien spécifiques mais Alain Hubert en demande toujours plus", note,La Libre Belgique, une source proche du dossier.

D'autres critiques font état d'une impossibilité de discuter avec Alain Hubert, d'un manque de communication et de briefings entre les scientifiques et l'"expedition leader" (Alain Hubert, ndlr).

Alain Hubert rejette les critiques, qu'il qualifie de "manipulation de la Politique scientifique qui essaie de reprendre la main dans l'affaire". Il rappelle que la réputation de la station dans le monde est excellente, "mais en Belgique, personne ne se rend compte de l'importance scientifique de la station", regrette-t-il.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires