Une semaine pour lutter contre le gaspillage alimentaire

21/11/12 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Le Vif

Un grand nombre de campagnes de sensibilisation sont organisées pour la semaine européenne de réductions des déchets tant au niveau local, que national. Le gaspillage alimentaire fait partie des thèmes phares de cette année 2012.

Une semaine pour lutter contre le gaspillage alimentaire

© Image Globe

Déchets alimentaires, ménagers, de construction, emballages excessifs... Plus de 2.5 millions de tonnes de déchets sont produites rien qu'à Bruxelles chaque année. Cette semaine, les ASBL belges ont mis en place plus de 130 projets pour la semaine européenne de réductions des déchets.

Seul la Flandre n'a pas réitérée l'opération cette année suite à des domaines prioritaires jugés plus importants d'après la firme Ovam, chargée de la gestion des déchets côté flamand. En Wallonie et à Bruxelles, le problème de gaspillage alimentaire inquiète les associations.

Le CRIOC coordonne une action de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire en distribuant des tracts informatifs à la sortie de trois Colruyt à Bruxelles. La brochure vise essentiellement les pertes alimentaires dans les grands magasins. Mais chacun peut tenter de remédier au problème en faisant attention à sa consommation. Une brochure de l'IBGE (Bruxelles Environnement) datant de 2008 indique qu'à Bruxelles, un sac poubelle ménager contient environ 33% de déchets organiques, de cuisine et de jardin.

Les raisons principales de ce gâchis sont dues au fait que le consommateur jette trop facilement ce qui lui reste dans l'assiette. "Les gens préfèrent cuisiner trop que pas assez". Selon une étude réalisée par le CRIOC, on constate que le comportement face au gaspillage est très complexe. Certaines stratégies face à ce problème (conservation, réutilisation des aliments, gestion des achats...) varient selon les groupes sociaux.

Agir, c'est simple

Selon le CRIOC quelques conseils utiles peuvent changer la donne. "Il faut se méfier des aliments vendus en promotion bien souvent oubliés dans le frigo par la suite", nous met en garde la firme. La lutte contre le gaspillage se fait déjà avant de consommer. "Il faut par exemple faire une liste de course et s'y tenir". Le consommateur doit prendre conscience de ses besoins réels et faire attention à la quantité. Et s'il reste des produits non consommés à table, il ne faut pas hésiter à les recuire, à les transformer en compost, à les congeler ou encore à transformer les produits frais en compotes, par exemple.

En Wallonie, l'action "Mangez sans gaspiller" sensibilise la population à agir dans toute la région. La campagne est relayée par les médias et des spatules pour ramasser les plats sont également distribuées un peu partout, selon le lieu de diffusion de campagne. Ce projet est rendu possible par une coordination des intercommunales et s'inscrit dans le cadre du projet européen Greencook
Mais le gaspillage alimentaire c'est aussi l'emballage excessif des produits. Dans la province du Luxembourg, l'accent a été mis sur cette problématique. Des campagnes de sensibilisation ont lieu dans les écoles. Selon l'observatoire bruxellois de la consommation durable, 21 milliards de produits sont emballés et consommés par les ménages belges chaque année, soit 5 fois plus qu'il y a 30 ans. Un réel problème que la campagne "no more waste" essaie de dénoncer.

Violaine Krebs (stg)

Nos partenaires