Une police d'assurance pour protéger les récifs de corail de Cancún

25/07/17 à 16:31 - Mise à jour à 16:30

Source: The Guardian

Une étendue de récifs de corail au large du Mexique sert de zone test afin d'expérimenter une nouvelle façon de protéger les environnements fragiles à travers le monde: l'assurance.

Une police d'assurance pour protéger les récifs de corail de Cancún

Récif de corail © Getty Images/iStockphoto

Les récifs coralliens offrent une protection précieuse contre les dégâts causés par les tempêtes, mais leur état s'est détérioré ces dernières années. En effet, si certains doutent encore du réchauffement climatique et de ses conséquences pour la planète, il suffit de regarder l'état des récifs de corail, qui servent de principaux indicateurs de l'état de l'environnement à l'échelle mondiale.

Le récif, au large de Cancún, est le premier à être protégé dans le cadre d'un régime d'assurance. C'est l'alliance entre la société d'assurance SwissRe et l'organisme de bienfaisance environnemental américain The Nature Conservancy qui a donné naissance à la police d'assurance de Cancún. Il est prévu qu'un tronçon de 60 kilomètres de récifs et de plages soit surveillé.

Si des tempêtes destructrices l'endommagent, alors l'assureur devra verser des sommes allant de 25 millions à 70 millions de dollars. Cette police d'assurance est payée grâce à un pot commun, pouvant atteindre entre 1 million et 7.5 millions de dollars, financé principalement par les organisations locales dépendantes du tourisme, avec une aide du gouvernement mexicain.

Il sera possible d'utiliser l'argent récolté pour restaurer les récifs en construisant, par exemple, des structures artificielles qui peuvent augmenter la hauteur du récif en cas de dommages causés par les tempêtes.

Autre solution, les coraux du récif peuvent être retirés de leur habitat et plantés ailleurs, afin de leur permettre de les aider à repousser. Après cela, ils peuvent être réinstallés dans leur habitat naturel pour régénérer la croissance du récif.

Si la protection de la côte en cas de tempête est l'un des arguments du projet, ce n'est pas le seul. Les récifs coralliens fournissent un véritable écosystème pour les poissons et le reste des espèces marines.

Ce programme devrait être activé en septembre, avec d'autres contrats à signer en novembre et décembre, et une couverture complète débutera à partir de janvier prochain.

Eléonore Loisel

Nos partenaires