Une décennie marquée par le réchauffement et les catastrophes meurtrières

03/07/13 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Vif

La première décennie du 21e siècle a été marquée par une accélération du réchauffement climatique et la multiplication des conditions climatiques extrêmes qui ont fait au total 370.000 tués, souligne un rapport de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Une décennie marquée par le réchauffement et les catastrophes meurtrières

© Image Globe

L'agence de l'ONU indique que le nombre de victimes de ces vagues de chaleur (Europe 2003 et Russie 2010), ouragans (Katrina aux Etats-Unis) et cyclones (Nargis au Myanmar) est en hausse de 20% par rapport à la décennie précédente (1991-2000).

"A l'exception de 2008, chacune des années de la décennie 2001-2010 compte parmi les dix plus chaudes jamais enregistrées, le record étant détenu par 2010", affirme le rapport.

"La décennie se classe au deuxième rang des plus arrosées depuis 2001 et 2010 est l'année la plus pluvieuse qui ait été enregistrée à l'échelle du globe depuis le début des relevés instrumentaux", note l'OMM.

"Le climat s'est nettement réchauffé entre 1917 et 2010 et le rythme décennal d'augmentation des températures sur les périodes 1991-2000 et 2001-2010 est sans précédent", a commenté Michal Jarraud, le secrétaire général de l'OMM. "Les concentrations croissantes de gaz à effet de serre, dont la spécificité est de piéger la chaleur, sont en train de transformer notre climat, avec les bouleversements que cela suppose pour l'environnement et les océans", a-t-il ajouté.

Il faut s'attendre à ce que "les vagues de chaleur deviennent plus fréquentes et intenses sous l'effet des changements climatiques et nous devons nous y préparer", a averti le responsable de l'OMM.

En savoir plus sur:

Nos partenaires