Un dromadaire voit le jour au zoo d'Anvers

23/03/12 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Le Vif

Le zoo d'Anvers a salué jeudi la venue au monde d'un dromadaire. Les visiteurs peuvent admirer la petite Najla et sa maman, Fatima, aux côtés de la chamelle Sarah. Ajax, le mâle présent dans le même enclos avant la naissance, a par contre été momentanément isolé afin de permettre à la maman de s'occuper tranquillement de sa fille, explique vendredi l'institution anversoise.

Un dromadaire voit le jour au zoo d'Anvers

© Zoo d'Anvers

Proche parent du chameau, le dromadaire sert d'animal de trait dans les territoires désertiques, essentiellement dans le nord de l'Afrique et du Moyen-Orient. Par rapport à son 'cousin', il a une fourrure moins épaisse et de plus longues pattes. Il est également plus mince et, surtout, n'a qu'une bosse. Il mesure entre 1.90m et 2.30m et pèse entre 450 et 600 kg, détaille le zoo dans un communiqué.

De régime végétarien, le dromadaire mange de l'herbe et des plantes qui peuvent être desséchées. La bête ne crache cependant pas devant une bonne botte de branchages, facilement mastiquée grâce à sa lèvre supérieure fendue et très puissante.

Quant à sa célèbre bosse, le dromadaire ne l'utilise pas pour stocker de l'eau mais bien de la graisse. Cette réserve adipeuse ainsi constituée lui permet de survivre pendant plusieurs jours dans le désert sans eau et sans nourriture. Les opportunités de s'hydrater étant plutôt rares dans ses contrées de prédilection, l'animal n'hésite pas à faire le plein dès qu'un accès d'eau se profile. En quelques minutes, il peut ainsi ingurgiter jusqu'à 100 litres d'eau.

Autre souci dans le désert, le sable ne pose toutefois guère plus de problèmes à notre ami. En effet, une pilosité abondante à hauteur des yeux et dans le nez lui permet de contrer tout arrivage sablonneux. Et si quelques premiers grains parvenaient tout de même à slalomer au travers des poils drus de son tarin, le dromadaire jugerait probablement temps de refermer complètement ses narines afin d'éviter tout ensablement des voies respiratoires qui, sans une telle faculté, pourrait s'avérer fatal.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires