Tempête tropicale Emily : la Martinique en alerte maximale

02/08/11 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Le Vif

La tempête tropicale Emily traversait mardi la mer des Caraïbes sur une trajectoire de nord-ouest. Les orages et les vents violents menacent plusieurs îles.

Tempête tropicale Emily : la Martinique en alerte maximale

© Google Maps

Emily est passée à environ 470 kilomètres au sud-est de San Juan (Porto Rico). Des alertes de tempête ont été lancées sur plusieurs îles dont Porto Rico et la Guadeloupe, selon le Centre national américain des ouragans (NHC).

La République dominicaine, Haïti et les Iles Vierges ont reçu une alerte de tempête tropicale sur le passage d'Emily.

En Haïti, où des centaines de milliers de personnes vivent dans des conditions précaires dans des camps, 18 mois après le séisme de janvier 2010, le passage de la tempête tropicale présente des risques pour la population.

A 03H00 GMT, la tempête progressait vers l'ouest à près de 28 km/h et s'orientait dans une direction ouest/nord-ouest, mais devrait perdre de la vitesse dans les deux prochains jours.

Les vents, accompagnés de violentes rafales, ont atteint une vitesse maximum de 65 km/h et pourraient gagner en intensité au cours des prochaines 48 heures. La tempête Emily devrait poursuivre sa route vers le nord-est de la mer des Caraïbes pour atteindre tard mardi l'île d'Hispanolia (partagée entre Haïti et la République dominicaine).

De fortes pluies sont attendues à Porto Rico et en République dominicaine avec 15 à 25 centimètres de précipitations. Une montée des eaux pourrait atteindre 30 à 60 centimètres et s'accompagner de fortes vagues.

La Martinique en alerte maximale

L'île de la Martinique a été placée en alerte cyclonique maximale (alerte rouge) mardi à 07h30 locales au passage de la tempête tropicale Emily qui se renforce et devrait toucher le sud d'Haïti mercredi soir.

La tempête, qui se renforce et dont la trajectoire a légèrement dévié vers le sud, s'éloigne de l'arc des petites Antilles et serait à plus de 240 kilomètres à l'ouest de la Basse-Terre en Guadeloupe, a précisé Météo France dans un communiqué.

La Martinique est concernée par les effets périphériques de la tempête et les prévisionnistes attendent de fortes pluies et des inondations.

Emily est passée sans gros dégâts dans l'archipel guadeloupéen, a indiqué Etienne Desplanques, un responsable local de l'Etat français qui supervise la gestion de cette crise météorologique. L'île de la Guadeloupe est repassée en vigilance jaune (risques météos modérés) après quelques heures en orange (grande vigilance).


Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires