Socotra, l'île hors du temps

25/11/13 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Source: Le Vif

Le temps semble s'être arrêté à l'ère du Jurassique sur l'archipel de Socotra. Sous un climat hostile, des dizaines d'espèces endémiques ont pu prospérer à l'abri de la frénésie du monde. Présentation de ce lieu hors du commun.

Socotra, l'île hors du temps

© Reuters

L'archipel de Socotora se trouve dans l'océan Indien, à l'est de la pointe de l'Afrique et dépend de l'autorité du Yémen.

Entrée au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2008, l'île de Socotra abrite une faune et une flore exceptionnelle. Elle a été placée sous la protection de l'Unesco grâce à son taux très élevé d'espèces endémiques : 37 % d'espèces de plantes (l'île en compte plus de 800), 90 % des espèces de reptiles et 95 % des espèces d'escargots terrestres ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde, selon l'Unesco.

Parmi les quelques bizarreries qu'on y trouve, l'arbre au sang de dragon (dragonnier de Socotra) est certainement le plus marquant. On le reconnait par sa forme de parapluie et sa résine rouge, d'où le surnom de sang de dragon.

En ce qui concerne les oiseaux, l'île héberge quelques espèces menacées. La vie marine de Socotra est aussi très diverse, avec 253 espèces de coraux bâtisseurs de récifs, 730 espèces de poissons côtiers et 300 espèces de crabes, homards et crevettes.

L'île possède un climat tropical désertique et semi-aride. D'où sa flore si particulière. Il fait en moyenne 26 degrés et il pleut 52 jours par an. L'île est balayée une bonne partie de l'année par des vents de 60 à 100 km/h.

Un peu plus de 40 000 personnes vivent dans l'archipel, mais les premières routes n'ont fait leur apparition qu'il y a deux ans. Seul l'écotourisme est toléré sur l'île afin préserver tout ce qui fait la particularité de ce lieu à la fois très étrange et unique au monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires