Sandy : le bilan porté à 32 morts

30/10/12 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif

Le cyclone Sandy a tué au moins 32 personnes aux Etats-Unis et au Canada, selon un nouveau bilan provisoire délivré mardi par les autorités des Etats touchés.

Sandy : le bilan porté à 32 morts

© Image Globe

Quinze personnes sont mortes dans l'Etat de New York, a annoncé sur Twitter le gouverneur de l'Etat Andrew Cuomo. Parmi ces victimes, 10 ont trouvé la mort dans la ville de New York, a précisé le maire de la ville Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse.

Ces chiffres s'ajoutent aux deux personnes, dont un pompier, qui sont mortes dans l'Etat du Connecticut (nord-est), situé au nord de New York, selon le gouverneur Dan Malloy.

Trois victimes ont été recensées par ailleurs dans le New Jersey (est), selon le gouverneur Chris Christie. En Pennsylvanie (est), quatre autres personnes ont été tuées ainsi que deux autres personnes en Virginie (est).

Dans le Maryland (est), trois personne sont mortes, tandis qu'en Virginie occidentale (est), où la neige tombait abondamment sur les montagnes, une femme de 48 ans a été tuée dans un accident avec un camion.

Une femme, membre de l'équipage du trois-mâts HMS Bounty, qui a coulé au large de la Caroline du Nord (sud-est), est décédée à l'hôpital. Le capitaine était toujours porté disparu mardi matin.

De l'autre côté de la frontière, au Canada, où les effets de la tempête se sont déjà fait sentir avant son arrivée dans les prochains jours, une femme a été tuée par des débris emportés par le vent, selon la police de Toronto.

L'ouragan a déjà fait 67 morts dans les Caraïbes, à Cuba, en Haïti, en Jamaïque et à Puerto Rico quand il traversé ces pays la semaine dernière.

Deux réacteurs nucléaires à l'arrêt

Deux réacteurs nucléaires ont été mis à l'arrêt dans l'est des Etats-Unis en raison des intempéries et dégâts provoqués par le passage de l'ouragan Sandy, a-t-on appris mardi auprès des opérateurs.

Situé au bord de la rivière Delaware, à Hancocks Bridge (New Jersey), le réacteur Salem 1 a été fermé quand quatre de ses six pompes de circulation d'eau ont cessé de fonctionner, a indiqué la société Public Service Electric and Gas (PSEG), ajoutant que le réacteur voisin de Hope Creek fonctionnait normalement.

"La centrale est actuellement stable", a affirmé la société dans un communiqué. Un porte-parole de la compagnie a confirmé que le réacteur était toujours à l'arrêt, sans donner plus de précision.

Un autre réacteur situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de New York, au bord de la rivière Hudson, a également été mis à l'arrêt dans la nuit de lundi à mardi, a indiqué son exploitant sur son compte twitter (@indian_point), citant des "problèmes sur le réseau électrique externe".

Il n'y aucun "risque pour le public" ou pour les employés, a précisé la société Entergy, qui gère la centrale d'Indian Point. Aucun porte-parole de la compagnie n'était joignable mardi pour préciser l'évolution de la situation.

Plus de 7 millions de personnes ont été privées d'électricité, selon CNN.

New York sonnée, les transports en commun toujours suspendus

New York s'est réveillée sonnée mardi après le passage du cyclone Sandy, la moitié sud de Manhattan toujours privée d'électricité et parfois d'eau, tous les transports en commun restant suspendus et de nombreuses rues étant fermées.

Au petit matin, les rues étaient désertes, à part quelques voitures de police assurant la sécurité. Sur la cinquième avenue, sur Madison Avenue, le spectacle était le même partout. Quelques rares passants marchaient sur le trottoir, peu pressés. Quelques branches cassées, mais surtout un calme irréel.

Dans le sud de Manhattan, la partie la plus touchée par les inondations, le spectacle était quasi-fantomatique. Les fenêtres des restaurants étaient parfois barrées de ruban adhésif isolant, recouvrant toiles d'araignées et squelettes en papier des décorations d'Halloween.

A Battery park (sud), l'eau a reflué. Quelques branches d'arbres jonchent les rues, quelques câbles sont tombés sur le trottoir, mais apparemment pas de dégâts majeurs, a constaté une journaliste de l'AFP.

Joseph Lhota, le président du MTA (Metropolitan Transportation Authority), le système des transports new-yorkais, a déclaré en tout début de matinée que l'ouragan Sandy, qui a inondé de très nombreuses rues de New York à la marée haute avant que l'eau ne redescende, avait été "de loin, l'événement le plus dévastateur jamais rencontré".

L'eau salée s'est engouffrée dans les couloirs du métro, dépassant parfois la hauteur des quais, a-t-il expliqué sur la chaîne locale NY1.

Il va falloir pomper toute cette eau, a-t-il ajouté, précisant qu'il fallait dans un premier temps établir exactement les dégâts.

Le président du secteur de Manhattan, Scott Stringer a estimé qu'il faudrait "du temps" pour faire redémarrer la ville. "Beaucoup de gens sont encore privés d'électricité", a-t-il dit. Et il a estimé que les New-Yorkais allaient connaître "deux très longues semaines".

Selon Con Ed, le distributeur local d'électricité, quelque 500.000 personnes sont toujours privées d'électricité à New York. Seul le tunnel Lincoln était ouvert mardi matin, tous les ponts vers Manhattan restant fermés.

Obama décrète l'état de "catastrophe majeure" à New York

Le président américain Barack Obama a décrété mardi matin l'état de "catastrophe majeure" dans l'Etat de New York après le passage du cyclone Sandy qui a violemment balayé la côte est des Etats-Unis, inondant une large partie de Manhattan.

Cette décision "rend les fonds fédéraux disponibles pour les personnes touchées dans les comtés du Bronx, de Kings, de Nassau, de New York, de Richmond, de Suffolk, et du Queens", précise la Maison Blanche dans un communiqué. L'état de catastrophe majeure a également été décrété pour le New Jersey.

Ce statut peut se traduire en particulier par des aides pour des logements temporaires et les réparations, précise le texte.

Dans l'Etat de New York, 1,5 million de personnes étaient sans électricité et au moins cinq personnes ont été tuées par le cyclone, dont un homme de 30 ans, à la suite de la chute d'un arbre dans le Queens.

Sept tunnels du métro new-yorkais ont été inondés en raison de la montée des eaux provoquée par Sandy. Les coupures d'électricité ont aussi plongé dans le noir la moitié sud de Manhattan.

Mardi matin, la vitesse des vents était tombée à 105 km/h à mesure que Sandy s'enfonçait dans les terres, selon le Centre de prédiction hydrométéorologique américain (HPC). A 05H00 (09H00 GMT), le coeur de la tempête se trouvait à 145 km à l'ouest de Philadelphie (Pennsylvanie) et progressait vers l'ouest.

Avant de toucher terre lundi soir, Sandy, alors classé comme ouragan, entraînait des vents de 150 km/h.

Obama informé "toute la nuit"


Barack Obama a été tenu au courant "toute la nuit" des développements de Sandy, et s'est entretenu avec des dirigeants de New York et du New Jersey, les deux Etats parmi les plus touchés par l'ouragan, a annoncé mardi un responsable de la Maison Blanche.

"Pendant toute la nuit, le président a reçu des mises à jour sur les conséquences de Sandy", a expliqué ce responsable sous couvert d'anonymat. De même source, "le président a aussi parlé avec le gouverneur de New York (Andrew) Cuomo, celui du New Jersey (Chris) Christie, le maire de New York Michael Bloomberg" entre autres.

"Le président participera à une nouvelle réunion" consacrée à Sandy en matinée, selon le responsable. M. Obama a interrompu sa campagne lundi matin et n'avait aucune réunion électorale prévue mardi, une semaine avant la présidentielle du 6 novembre, quand il remettra son siège en jeu face au républicain Mitt Romney.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires