Quand l'homme est obligé de remplacer les abeilles

23/04/14 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif

En Chine, dans la province du Sichuan, les villageois de Nanxin sont obligés de polliniser les vergers à la main, faute d'abeilles pour faire le travail, rapporte l'envoyé spécial du journal Le monde.

Quand l'homme est obligé de remplacer les abeilles

© Thinkstock

Au printemps, toutes les personnes en âge de travailler sont réquisitionnées pour polliniser les pommiers à la main afin de remplacer les abeilles trop peu nombreuses pour accomplir la tâche.
Selon les informations rapportées par l'envoyé spécial du Monde, les cultivateurs restent flous sur les raisons de cette baisse de population de pollinisateurs qui serait visible depuis plus de 20 ans.

Une des explications avancées serait la perte d'habitat, les nombreuses forêts de la région ayant laissé place aux champs. Mais l'utilisation massive de produits phytosanitaires par les agriculteurs pour élimer les insectes qui menacent leurs récoltes serait la première cause de ce désastre écologique. La pollinisation manuelle permettrait également d'obtenir un arbre surchargé de fruits au moment de la récolte.

Une réintroduction des abeilles ne serait pas une solution, car les agriculteurs sont conscients qu'elles ne survivraient pas aux pesticides répandus sur les arbres juste avant la floraison.

Mais aujourd'hui, la pollinisation manuelle coûte de plus en plus cher aux agriculteurs qui vont probablement devoir se résoudre à louer les services des apiculteurs et de leurs abeilles et diminuer les quantités de pesticides sur leurs cultures.

Le déclin des abeilles s'observe partout dans le monde depuis près de 20 ans. En Europe, il manquerait 13 millions de colonies pour polliniser l'ensemble des cultures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires