Polluer plus pour protester contre la politique écologique d'Obama

14/07/14 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

Les chauffeurs de camion américains ont lancé un phénomène dénommé "rolling coal" ou charbon roulant, afin de protester contre le plan de politiques vertes défendu par le président Obama. Le but ambitieux est de réduire les gaz à effet de serre de 30 % d'ici 15 ans, responsables, selon l'exécutif américain et l'agence pour la protection de l'environnement, du changement climatique.

Polluer plus pour protester contre la politique écologique d'Obama

© Capture d'écran Tumblr

Les chauffeurs de camion américains ont lancé un phénomène dénommé "rolling coal" ou charbon roulant, afin de protester contre le plan de politiques vertes défendu par le président Obama. Le but ambitieux est de réduire les gaz à effet de serre de 30 % d'ici 15 ans, responsables, selon l'exécutif américain et l'agence pour la protection de l'environnement, du changement climatique.

En réaction, les conducteurs laissent échapper intentionnellement une épaisse fumée noire des tuyaux d'échappement d'une camionnette munie d'un moteur diesel. Outre le fait de polluer l'air, sur la route ils visent, non sans un malin plaisir, les piétons, les cyclistes et les conducteurs de véhicules électriques. En témoignent ces milliers de photos et de vidéos publiées en ligne.

Pour grossir ces nuages, des conducteurs contestataires n'hésitent pas à modifier le réservoir du véhicule de sorte à augmenter la quantité d'essence entrant dans les moteurs. La fumée noire que crachent les tuyaux d'échappement est l'essence imbrûlée dans le processus. Ces adeptes du "rolling coal" peuvent dépenser entre 500 $ (367 ¤) à et 5000 $ (3667 ¤) pour obtenir le même effet, rapporte le journal francophone canadien La Presse.

On estime à 9 millions le nombre de camions Diesel en circulation aux États-Unis.
Selon un sondage, 70 % des Américains approuvent les nouvelles normes de l'Agence de protection de l'environnement pour réduire les émissions des centrales à charbon.

Réda Bennani (St.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires