Nouvelle-Zélande : 10 à 12 heures pour pomper les cuves du Rena

17/10/11 à 07:35 - Mise à jour à 07:35

Source: Le Vif

Le pompage des cuves du cargo échoué près des côtes de la Nouvelle-Zélande a commencé, mais le retour du mauvais temps risque de compliquer les opérations. Les cuves contiennent encore 1.300 tonnes de carburant.

Nouvelle-Zélande : 10 à 12 heures pour pomper les cuves du Rena

© Image Globe

Les équipes de secours ont 10 à 12 heures pour pomper le fioul qui s'échappe du cargo échoué le 5 octobre dernier avant le retour du mauvais temps. Le navire menace de se briser à tout moment.

Une équipe technique embarquée à bord du Rena est parvenue à pomper 20 tonnes de carburant dans la nuit de dimanche à lundi dans des conditions périlleuses. "C'était effrayant. Ce truc gémit, craque et fait des bruits terribles. C'est un navire qui agonise", a commenté un responsable des opérations, Bruce Anderson, du Service maritime de Nouvelle-Zélande (MNZ).

Le fioul doit être transféré vers une barge située à un demi-mille marin (800 mètres) du Rena.

De nouvelles pompes plus puissantes devaient être installées lundi. Mais le fioul, devenu trop dense du fait du froid, doit être réchauffé pour passer un tuyau de 8 cm de diamètre, a précisé M. Anderson.

Le ministre néo-zélandais de l'Environnement a dit s'attendre à de nouvelles fuites de fioul au gré des opérations de pompage. "Il reste beaucoup à faire", a déclaré Steve Joyce.

Si le Rena ne se brise pas, il faudra des jours pour vider ses cuves, qui contiennent encore plus de 1.300 tonnes de carburant, au rythme de 20 tonnes par heure, selon le Service maritime de Nouvelle-Zélande.

A peu près 350 tonnes de carburant ont été déversées dans la mer et une grande partie ont déjà atteint les plages de Nouvelle-Zélande.

Les équipes de nettoyage continuent de récolter le fioul sur les plages où 1250 oiseaux ont été retrouvés morts depuis le début de la catastrophe. Des centaines d'autres animaux ont été emmenés dans des centres pour être soignés, selon le New-Zealand Herald.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires