Non, la pie n'est pas une voleuse

18/08/14 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Le Vif

Alors que dans le folklore européen elle est devenue l'incarnation de la voleuse depuis 200 ans, la réputation de la pie vient d'être rétablie grâce à une étude de l'université anglaise d'Exeter.

Non, la pie n'est pas une voleuse

© EPA

Une étude publiée dans le magazine Animal Cognition révèle que la pie n'a pas du tout l'habitude de voler des bijoux et autres objets scintillants comme le voudrait l'image populaire. C'est même tout le contraire puisque l'oiseau aurait même peur des objets qui réfléchissent la lumière selon les scientifiques.

Ils ont placé des objets scintillants comme l'aluminium, des vis et des bagues avec d'autres objets non réfléchissants face à des pies domestiquées, mais aussi des pies sauvages. Ils ont ensuite étudié leur comportement. Et, ô surprise, les pies n'ont pas montré le moindre signe d'attraction compulsive envers les objets brillants. "Au contraire, les volatils montraient plutôt des signes de néophobie, l'angoisse des choses nouvelles". Les oiseaux n'ont touché les objets brillants que 2 fois sur les 64 contacts. Et encore dans ces deux cas, la pie s'est directement débarrassée de l'objet.

Le Diable

Dans le folklore européen, la pie est souvent associée au diable. C'est en effet l'un des seuls animaux qui n'aurait pas voulu embarquer dans l'arche de Noé. On retrouve aussi le mythe de la pie voleuse dans l'opéra de 1817 de Gioacchino Rossini, La gazza ladra ('Pie voleuse'), dans lequel une domestique manque de se faire exécuter, car elle aurait volé une cuillère d'argent alors que c'est une pie la véritable coupable. Dans un album de Tintin on retrouve aussi la même thématique.

Cette mauvaise image des pies est due au fait que les gens sont plus frappés lorsque les pies volent des objets de valeur et beaucoup moins lorsqu'elles s'intéressent à des objets de moindre valeur. Et que le mythe se serait davantage construit autour d'anecdotes répétées au cours des siècles que sur de véritables faits scientifiques selon Shepherd.

En savoir plus sur:

Nos partenaires