Naufrage mer du Nord: l'armateur abandonne son navire

10/10/15 à 17:03 - Mise à jour à 17:34

Source: Belga

L'armateur néerlandais Flinter a annoncé samedi qu'il abandonnait son cargo Flinterstar qui a sombré au large des côtes belges. Cela signifie qu'il appartient désormais à la Belgique de le renflouer, a confirmé le secrétaire d'Etat fédéral en charge de la Mer du Nord, Bart Tommelein (Open Vld).

Naufrage mer du Nord: l'armateur abandonne son navire

© BELGA

"Nous avons reçu la lettre annonçant l'abandon du navire. A partir de maintenant, c'est à nous de nous en occuper. Tout ce week-end sera mis à contribution pour préparer le dossier qui sera soumis au gouvernement. Cela devrait intervenir la semaine prochaine. Le gouvernement devra alors donner son accord pour le renflouage du bateau". "Les frais seront à notre charge, mais nous essaierons certainement de récupérer ces frais auprès des responsables (de la catastrophe)", selon M. Tommelein. Pour l'heure, des plongeurs sont toujours en train d'examiner le bateau. Ils tentent notamment d'identifier les sources de fuites d'hydrocarbures. Les sociétés spécialisées Smit et Multraship sont également sur place pour réchauffer le carburant afin de pouvoir le pomper ultérieurement. "Il faudra certainement encore deux jours pour que celui-ci soit suffisamment liquide", selon M. Tommelein. Le pompage en lui-même devrait durer 5 jours, mais cela pourrait prendre plus de temps en fonction des conditions météo.

Plus de trace de carburant sur les plages zélandaises

Plus aucune trace de carburant n'a été distingué sur les plages zélandaises samedi matin. "Les volontaires ont examiné la Côte et n'ont pas trouvé de restes de kérosène", a indiqué un porte-parole des gardes-côtes néerlandais. Le carburant provenait du navire Flinterstar, qui est entré en collision mardi avec un méthanier au large de la Côte belge. L'inspection supplémentaire a été annoncée samedi après une opération menée vendredi par des bulldozers. Ceux-ci ont retiré une quantité importante de carburant sur les plages. Les restes de kérosène s'étalaient sur deux kilomètres sur les plages entre Zoutelande et Westkapelle. "Nous demeurerons vigilants lors des prochains jours, mais nous ne nous attendons plus à retrouver de nouvelles traces de pollution."

En savoir plus sur:

Nos partenaires