Naufrage en Italie : risque très élevé pour l'environnement

16/01/12 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

Le naufrage du navire de croisière Costa Concordia comporte "un très haut risque" pour l'environnement de l'île du Giglio et "une intervention est urgente", a déclaré le ministre italien de l'Environnement, Corrado Clini.

Naufrage en Italie : risque très élevé pour l'environnement

© Image Globe

"L'objectif est d'éviter que le carburant ne s'écoule du navire: nous travaillons sur cette question", a déclaré le ministre à des journalistes à Rome, après le naufrage qui a fait au moins six morts et une quinzaine de disparus. "Le risque pour l'environnement de l'île du Giglio est très haut. L'intervention est urgente, nous sommes dans l'urgence", a-t-il insisté.

Le Giglio, situé dans un archipel de sept îles, dont Elbe, et située dans une superbe zone naturelle toscane, qui attire de nombreux touristes l'été. "Tout dépendra des courants: (cela peut menacer) certainement l'île, peut-être l'archipel dans son ensemble, peut-être la côte. Cela est conditionné par l'évolution de la mer", a-t-il observé.

"Le navire a des réservoirs pleins de carburant, c'est un gazole dense, lourd, qui pourrait se sédimenter dans les fonds, ce serait un désastre", avait affirmé auparavant le ministre dans une interview à La Stampa.

Imaginant le pire, le ministre avait expliqué que le carburant pourrait "se disperser en mer, contaminant une côte exceptionnelle avec les effets, connus en pareil cas, sur la faune marine et les oiseaux".

Le navire de croisière a dans ses réservoirs de carburant 2.390 tonnes de gazole. Aucune fuite n'a été détectée.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires