Natura 2000: 32 nouveaux sites désignés en Wallonie, encore loin de l'objectif visé

09/07/15 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Belga

Trente-deux sites ont été désignés "Natura 2000" jeudi par le gouvernement wallon, s'ajoutant aux 59 déjà désignés, mais bien loin encore de rencontrer l'objectif des 240 sites devant bénéficier à terme de ce label de conservation de la nature à l'échelle du continent européen.

Natura 2000: 32 nouveaux sites désignés en Wallonie, encore loin de l'objectif visé

© natura 2000

La Commission européenne a récemment mis la Belgique en demeure sur cette question. A la Wallonie, elle reproche l'absence d'objectifs de conservation au niveau régional et au niveau des sites, ainsi que la désignation incomplète des sites et, de ce fait, le manque de sécurité juridique. Il existe bien un régime de protection primaire pour tous les sites pré-désignés en Wallonie, mais il ne satisfait pas la Commission européenne.

La Région n'ambitionne pas moins de 13% de son territoire couvert par Natura 2000. Elle espère donc que l'exécutif européen tiendra compte de cet effort, malgré la densité de population et d'occupation du territoire, ainsi que des réalités socio-économiques, "de manière à ce que le réseau soit socialement accepté et respecté", indiquait récemment encore le ministre de la Nature, René Collin.

Dans son communiqué jeudi, le ministre cdH rappelait la nécessaire longueur de la procédure: les 240 sites Natura 2000 pré-désignés ont été soumis à enquête publique dans les 218 communes concernées et chacun d'eux a fait l'objet d'une analyse au sein des Commissions de conservation.

"La composition multi-acteurs des Commissions de conservation a permis de dégager des positions équilibrées tenant compte des différents impératifs à considérer. Chaque commission s'est réunie à plusieurs reprises afin de réaliser ce travail. Des visites de terrain ont également été organisées par la plupart des commissions afin de mieux percevoir les enjeux et de remettre un avis sur chaque réclamation. 917 réclamations et observations ont été introduites en enquête publique sur les 32 arrêtés de désignation présentés pour adoption définitive", a-t-il expliqué.

Les 32 sites couvrent une surface totale de près de 15.000 hectares, répartis sur 75 communes.

Quant à l'arrêté fixant les objectifs de conservation, réclamé par la Commission, il a été adopté en première lecture en 2012 et a été soumis à enquête publique. "On est en voie de finalisation", commentait-on au cabinet du ministre.

Nos partenaires