Mystères et inquiétudes autour de la formation d'un lac en Tunisie

30/07/14 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Vif

Il y a trois semaines, les habitants de la région de Gafsa (Sud de la Tunisie) ont vu apparaitre un mystérieux lac, pour le plus grand plaisir des baigneurs du canyon et de ses environs. Toutefois, dans une zone particulièrement frappée par la sécheresse, cette véritable "mine d'or" ne cesse d'inquiéter quant à son origine et à la qualité de son eau.

Mystères et inquiétudes autour de la formation d'un lac en Tunisie

© Reuters

D'après "Les Observateurs" de France 24, ce lac découvert par des bergers, vite rebaptisé "Gafsa Beach", se trouverait sur la route d'Om Larayes, sur le site d'Effath. Selon les estimations des agents de la protection civile, son volume total serait d'un million de mètres cubes sur une surface d'un hectare, et sa profondeur varierait de 10 et 18 mètres. Assez pour craindre "le risque de tourbillons et d'aspirations", comme mettait en garde la radio locale Shems FM et Le Courrier International.

Le 21 juillet, la direction régionale de la protection civile à Gafsa, avait signalé que cette étendue d'eau était dangereuse et impropre à la baignade.



Interrogé par France 24, son directeur, Hatef Ouigi, avait notamment indiqué que cet avertissement avait été prononcé à titre préventif, le temps que ses équipes "vérifient la qualité de l'eau prélevée et prennent, en fonction des résultats, les mesures qui s'imposent". "On ne connaît pour l'instant rien de son origine ni de sa source et les résultats des analyses n'ont pas encore été dévoilés", avait-il ensuite précisé sur Mosaïque FM.

Depuis, aucune information n'a filtré et aucune mesure de sécurité n'a été mise en place. Bilan : les riverains continueraient d'affluer par centaines à pied, en bus ou en car, encouragés par les fortes chaleurs, comme en témoignent des photos postées sur les différents réseaux sociaux. Selon certaines estimations, ils étaient près de 600 le week-end dernier.

"Propice aux maladies"

Lakhdar Souid est journaliste et originaire de la région de Gafsa. Après des échanges avec un géologue de la faculté des sciences de Gafsa ce dernier a finalement écarté certaines thèses concernant la formation de ce lac, notamment celles mentionnant un mouvement sismique qui aurait provoqué une fuite de la nappe phréatique, comme il avait pu être dit dans certains médias.

S'il n'a pu percer le mystère du lac, ce dernier a un avis beaucoup plus précis sur la nature de l'eau. D'après France 24, le lac serait situé dans une région pleine de gisements de phosphate dont les résidus sont parfois riches en radioactivité. "Il y a donc un vrai risque que cette eau soit contaminée et cancérigène", écrit Lakhdar Souid. D'ailleurs, "les premiers jours, l'eau était limpide, bleu turquoise. Aujourd'hui, elle est verte et remplie d'algues. Cela signifie qu'elle ne se renouvelle pas et qu'elle est propice aux maladies".

En savoir plus sur:

Nos partenaires