Milan : une forêt verticale pour réintroduire la nature en ville

23/10/14 à 11:55 - Mise à jour à 12:23

Source: Le Vif

La première forêt verticale du monde vient d'être inaugurée à Milan. Il s'agit de deux tours d'appartements et de bureaux littéralement entourées par une forêt.

Milan : une forêt verticale pour réintroduire la nature en ville

L'architecte du projet Bosco Verticale, Stefano Boeri. © Stefano Boeri

Milan est une des villes les plus polluées d'Europe et particulièrement pauvre en verdure. Ses 4,5 millions d'habitants doivent se partager 4 % d'espaces verts disséminés dans la ville, ce qui est loin de suffire pour absorber les émissions de CO2 produites par la circulation. Pour ramener un peu de nature au milieu du béton, l'architecte Stefano Boeri a eu l'idée de créer une forêt verticale.

Ce projet, baptisé Bosco Verticale, est la première forêt verticale du monde. Inaugurées vendredi dernier, les deux tours mesurent respectivement 80 et 110 mètres de haut, soit 17 et 24 étages. Elles sont "recouvertes" de 21.000 arbres et plantes placées sur des balcons en façades. Cela représente un hectare de végétation qui servira à absorber une partie de la pollution environnante.

"On a travaillé avec 20 espèces d'arbres, nous cherchions des arbres capables de résister au vent à une telle hauteur", expliquait l'architecte Stefano Boeri sur France 3, lors de la construction en 2013. Les concepteurs du projet ont dû également faire face à la charge importante que représentent ces arbres et ont dû veiller à garantir la stabilité des bâtiments, tout en tenant compte du fait que les arbres prennent le vent. La terre utilisée est, de ce fait, particulière légère. Elle ne pèse que 1300 kilos par mètre cube, alors qu'une terre normale pèse 2300 kilos au mètre cube.

DISCOVERY CHANNEL VERTICAL FOREST from Stefano Boeri Architetti on Vimeo.

Les arbres ont été choisis également en fonction de l'orientation de la façade. Au sud, on retrouve les plantés méditerranéennes, tandis qu'au nord des plantes plus résistantes.

En plus d'absorber la pollution, les arbres vont également servir à réguler la température à l'intérieur du bâtiment. "Ça réduit l'amplitude thermique entre dedans et dehors de 2 degrés", affirme Stefano Boeri. Ce qui devrait permettre de réduire la facture énergétique de 30 %, selon France 3.

La moitié des appartements ont déjà été vendus, rapporte le journal italien L'Expresso, et dix familles y ont déjà posé leurs valises. La BBC a d'ailleurs entamé un reportage sur la vie quotidienne dans cet "immeuble forêt".

Si le projet est alléchant, il ne semble pas réservé à toutes les bourses puisque le projet a coûté 2 milliards d'euros de fonds privés et publics. Pourtant, l'architecte assure que la partie végétale n'a coûté que 3 à 5 % du budget global et pourrait donc être applicable à des bâtiments moins coûteux.

Nos partenaires