"Méga-sécheresse" sans précédent dans le centre du Chili

06/11/15 à 21:43 - Mise à jour à 21:43

Source: Afp

Depuis cinq ans, le centre du Chili fait face à une "méga-sécheresse" sans précédent en terme de durée et de superficie touchée, affectant la croissance végétale et augmentant le nombre d'incendies forestiers, selon un rapport publié vendredi.

"Méga-sécheresse" sans précédent dans le centre du Chili

Illustration. © iStock

La diminution des pluies affecte une zone d'un millier de kilomètres entre les régions de Coquimbo, au nord, et de La Araucania, dans le sud, où un déficit de précipitations de 30% est enregistré depuis cinq ans.

Le rapport, intitulé "Méga-sécheresse 2010-2015: une leçon pour l'avenir", a été publié par le Centre des sciences du climat et de la résistance de l'Université du Chili.

"La durée et l'extension géographique de la sécheresse actuelle sont extraordinaires. Cet évènement que nous avons appelé 'méga-sécheresse' n'a pas d'équivalent sur le dernier millénaire", précise le rapport, présenté vendredi à la présidente socialiste du Chili, Michelle Bachelet.

De plus, la "méga-sécheresse" intervient durant la décennie la plus chaude de l'histoire de cette partie du Chili, augmentant la perte d'eau par évaporation et aggravant le déficit hydrique.

Le phénomène a "un impact direct sur la croissance végétale, l'augmentation du nombre d'incendies forestiers, la baisse du débit des rivières et des nutriments qu'elles transportent vers la côte", affirme René Garreaud, l'un des auteurs du rapport. L

'absence de pluie "continuera à contribuer à une progressive aridification de la région centre et sud du Chili pendant le XXI siècle", prévoit aussi le rapport.

Dans une grande partie de la zone étudiée, le débit des rivières à observé un déficit moyen de 70%, alors que dans le même temps la superficie forestière brûlée lors d'incendies dans la zone centre-sud a augmenté de 70%. La saison des incendies s'étend maintenant sur toute l'année.

Selon le rapport, ce changement est irréversible: "La zone la plus peuplée du Chili doit s'adapter dès aujourd'hui à un climat plus sec et plus chaud à l'avenir".

Nos partenaires