Marée noire au Mexique : 5 ans après, les dauphins périssent toujours en masse

22/05/15 à 12:04 - Mise à jour à 12:01

Une étude américaine révèle que le choc pétrolier du BP Deepwater en 2010 serait la cause du décès de plusieurs centaines de dauphins dans le golfe du Mexique. Cinq ans après, l'hécatombe continue dans l'indifférence presque générale.

Marée noire au Mexique : 5 ans après, les dauphins périssent toujours en masse

© iStockPhoto

La catastrophe du BP Deepwater n'est toujours pas une affaire classée. La marée noire provoquée par l'explosion de la plateforme offshore Deepwater continue de faire des dégâts considérables dans les fonds marins du Golfe.

L'Agence américaine et océanique et atmosphérique (NOAA) a révélé que ce désastre écologique avait causé la mort de centaines de dauphins qui s'échouent sur les rivages. Plus de 1 300 animaux auraient péri depuis ce fameux 20 avril 2010.

Les fonds marins toujours pollués

Des travaux de pompage ont été effectués depuis le choc. Le problème est qu'ils n'ont jamais été achevés. Aujourd'hui, sur les 4,9 millions de barils déversés en 2010, beaucoup se trouvent encore dans les eaux et font chaque jour de nouvelles victimes animales.

Une surmortalité est observée chez les dauphins depuis cette date. Ils présentent des lésions pulmonaires et de la glande surrénale importantes ainsi que tous les symptômes d'une exposition directe au pétrole brut. Un pique de décès avait d'ailleurs été signalé en avril 2010 d'après Le Figaro.

Les spécimens toujours vivants également touchés

Si des travaux supplémentaires n'étaient pas entrepris, la situation pourrait encore dégénérer. L'étude de l'agence américaine s'est également intéressée à un groupe de dauphins vivants. Les mêmes problèmes apparaissent, dont le plus récurrent est une épidémie de pneumonie bactérienne. 70 % du groupe étudié était touché avec certains cas très sérieux et "parmi les plus graves jamais observés" avertit Stephanie Venn-Watson, auteur principal de l'étude. En Louisiane, certains souffriraient de lésions surrénales ce qui les rendrait plus vulnérables aux infections.

Pour le moment, aucun lien formel n'a pu être prouvé entre la marée noire et l'explosion de la mortalité chez certaines espèces dans le golfe du Mexique. D'autant que du côté de BP, la direction continue de nier tout en bloc: "Les données que nous avons vues jusqu'à présent, y compris la nouvelle étude de la NOAA ne montrent pas que l'huile de l'accident de Deepwater Horizon a provoqué une augmentation de la mortalité des dauphins" a déclaré Geoff Morrell son porte-parole.

Néanmoins, les théories les plus avancées convergent vers cette piste et l'étude de la NOAA va dans le même sens. "Les études pointent de plus en plus le doigt sur la présence d'hydrocarbures pétroliers comme étant la cause la plus importante de maladies et de mortalité frappant les populations de dauphins dans le golfe du Mexique" dénonce Teri Rowles, une vétérinaire qui a également participé à l'étude.

Par Camille Ledun

Nos partenaires