Les pays riches ne pourront plus exporter des déchets toxiques n'importe où

25/10/11 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Le Vif

Les Etats membres de l'Organisation de développement et de coopération économiques (OCDE) ne pourront plus exporter des déchets dangereux vers des pays non membres si ces derniers s'y opposent. Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Les pays riches ne pourront plus exporter des déchets toxiques n'importe où

© Thinkstock

"Le PNUE est heureux d'annoncer un accord historique mettant fin à une impasse de quinze années et interdisant le transport nord-sud de déchets dangereux", a déclaré Michael Stanley-Jones, porte-parole du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

"Les représentants des 118 membres de la Convention de Bâle, le traité mondial sur la gestion des déchets, ont conclu une entente historique permettant de débloquer un amendement qui interdira l'exportation de déchets dangereux de l'OCDE vers les pays non OCDE", a-t-il annoncé.

Cet accord est en quelque sorte une "interprétation exceptionnelle" de l'amendement, a expliqué un expert de la Convention de Bâle. Il a été conclu le 21 octobre à Carthagène, au dernier jour de la 10e réunion des Etats partis de la Convention de Bâle.

Seize ans après la conclusion de la Convention de Bâle (conclue en 1989), l'interdiction pour les Etats de l'OCDE d'exporter des déchets dangereux vers d'autres pays va entrer en vigueur, grâce à une proposition en ce sens présentée par la Suisse et l'Indonésie en 2008, s'est félicitée la Confédération dans un communiqué.

Cette initiative helvético-indonésienne permettra aux gouvernements qui le souhaitent de faire valoir l'amendement bien qu'il ne soit pas entré en vigueur. Ceci n'était pas possible jusqu'à présent.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires