"Les migrations environnementales conditionnent la stabilité du monde de demain"

03/11/16 à 21:05 - Mise à jour à 21:05

Source: Belga

Le lancement de l'Observatoire Hugo de l'Université de Liège, première structure de recherche au monde dédiée spécifiquement à l'étude des migrations environnementales, s'est déroulé en présence de l'écologiste Nicolas Hulot jeudi à Liège.

"Les migrations environnementales conditionnent la stabilité du monde de demain"

Nicolas Hulot © AFP

L'ancien reporter-producteur de l'émission "Ushuaïa" était de passage en Cité ardente dans le cadre de la conférence internationale Hugo (du 3 au 5 novembre) sur la thématique des migrants environnementaux.

"Je me réjouis de la création de cet observatoire", a déclaré Nicolat Hulot. "J'espère qu'il s'agira d'un élément supplémentaire afin que cette réalité soit étudiée et traitée. Il s'agit d'une crise humanitaire et ces phénomènes de migrations environnementales doivent être analysés pour mieux y faire face et donner un statut aux réfugiés."

Invité à s'exprimer sur les enjeux des migrations environnementales lors d'une conférence jeudi soir au Théâtre de Liège, Nicolas Hulot est "ravi" de voir que la question préoccupe désormais les organisations internationales et les gouvernements.

"La crise climatique, c'est la clé de voûte de la dignité humaine et de la justice", a-t-il commenté. "Ces phénomènes de migrations environnementales, qui affectent des hommes, des femmes et des enfants déjà vulnérables à cause d'autres facteurs, conditionnent la stabilité ou l'instabilité du monde de demain."

Après la conférence Hugo à Liège, Nicolas Hulot suivra attentivement la COP 22 qui se tiendra à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre. Au cours de celle-ci, la question de la protection des migrants environnementaux sera examinée, à la suite notamment des décisions prises à la COP 21 de Paris.

Nos partenaires