Le transport des marchandises responsable de 25% des émissions de CO2 à Bruxelles

20/10/14 à 07:17 - Mise à jour à 07:17

Source: Belga

Le transport de marchandises est responsable de 25% des émissions de CO2, de 33% des émissions de particules PM2.5 et jus­qu'à 41% des émissions de PM10 émis par la totalité des véhicules automobiles circulant dans la capitale. Il s'impose dès lors comme une problématique à part entière dans le débat sur la mobilité bruxelloise, selon la nouvelle étude du Brussels Studies Institute, dont font écho La Libre Belgique et Le Soir lundi.

Le transport des marchandises responsable de 25% des émissions de CO2 à Bruxelles

Archives © Belga

"Les véhicules de marchandises représentent aujourd'hui 14% du trafic aux entrées et sorties de la Région", précisent les auteurs de l'étude. Or, le transport de marchandises parti­cipe aussi aux problèmes d'embouteilla­ges et de qualité de l'air dans la capitale. "Et cette contribution devrait s'accroître: le Bureau fédéral du Plan a prévu dès 2012 une augmentation en Belgique, entre 2008 et 2030, de 68% des tonnes­-kilomètres parcourues par les marchandises", affirment-ils. Les chercheurs constatent cependant que la problématique interpelle les responsables politiques. "Certaines tentatives de solution sont déjà en cours de développement. Mais de nombreuses étapes doivent encore être accomplies pour une implémentation globale, à commen­cer par la coopération inter­régionale sur le sujet", concluent-ils.

En savoir plus sur:

Nos partenaires