Le réchauffement de la planète augmenterait la valeur des terres agricoles belges

28/04/16 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Belga

Les revenus des agriculteurs du sud de l'Europe devraient fortement baisser à la suite du réchauffement climatique. En revanche, la valeur des terres cultivées en Europe occidentale et du nord connaitra une amélioration, jusqu'à 8,5% en Belgique, estime une étude de l'université de Hasselt, menée par le professeur Steven Van Passel et faisant l'objet d'une publication dans le périodique "Environmental & Resource Economics".

Le réchauffement de la planète augmenterait la valeur des terres agricoles belges

© BELGA/Siska Gremmelprez

Les chercheurs ont étudié les données de plus de 40.000 firmes agricoles de 15 pays. "Nous avons utilisé une méthode qui tient compte des possibilités d'adaptation des entreprises", indique Steven Van Passel. "En combinant et en retravaillant différentes séries de données, nous avons pu établir des liens entre la valeur actuelle d'un terrain arable et les variables de température et de précipitations".

Il a également été tenu compte de la qualité des sols, la distance jusqu'à une ville ou un port, les subsides à l'agriculture, la densité de population et l'altitude des régions agricoles.

Selon les résultats obtenus, des pays comme l'Espagne et l'Italie perdraient 5% de valeur de terres agricoles si les températures augmentaient d'un degré. Au Portugal et en Grèce, la perte pourrait atteindre 9%.

"Les terres cultivables au Royaume-Uni, en Irlande et dans les pays scandinaves gagneraient plus de 10% en valeur, en Belgique 8,5%", indique Steven Van Passel. "On peut voir que l'impact économique des changements climatiques est surtout déterminé par les changements de température, et en moindre mesure par les changements de précipitations."

Nos partenaires