Le mystère des pierres qui roulent toutes seules est résolu

29/08/14 à 11:17 - Mise à jour à 11:25

Des chercheurs américains disent avoir découvert pourquoi et comment les pierres se déplacent seules dans la vallée de la mort en Californie.

Le mystère des pierres qui roulent toutes seules est résolu

Une de ces pierres mouvantes © /

Dans la Racetrack Playa, qui est un large espace recouvert de sel dans le Nord-Ouest de la vallée de la mort, on observe depuis toujours un phénomène étrange. Les pierres semblent se déplacer seules à travers la plaine. Pour certaines d'entre elles, le sillage qu'elles laissent dans le sol peut atteindre plusieurs centaines de mètres.

Les différentes théories

Depuis plus d'une décennie, il existait de nombreuses, et parfois farfelues théories pour expliquer ce très étrange phénomène. Or des chercheurs de l'université de San Diego en Californie viennent de trouver la solution à cette énigme. Et leur explication va plus que probablement décevoir tous les amateurs de paranormal. En effet, selon leur étude publiée dans le magazine PLOS ONE, il existe une réponse scientifique à ce phénomène de pierres qui roulent.

L'étude la plus soporifique au monde

Pour effectuer leurs recherches, les chercheurs ont placé des GPS sur 15 de ces pierres. Ils s'attendaient à devoir attendre 5 à 10 ans avant de voir les pierres bouger et certains évoquaient déjà l'idée "que ce serait probablement l'étude la plus soporifique au monde". Heureusement pour eux, des mouvements ont déjà dété étecté après seulement deux ans. Effectivement en décembre 2013, les conditions naturelles furent réunies pour permettre aux pierres de bouger. "La recherche a parfois besoin d'un peu de chance", précise le chercheur Richard Norris sur le site de l'université.

Un enchaînement extrêmement rare de circonstances

Mais que s'est-il passé exactement ? Comme l'ont remarqué les scientifiques, il faut un enchaînement de circonstances exceptionnelles pour que ce "miracle" soit possible. Dans un premier temps la vaste étendue doit être recouverte par une fine couche d'eau de pluie, ce qui n'est pas une évidence dans l'une des zones les plus arides au monde. Ensuite, il faut que la couche soit assez profonde pour permettre la formation de glace flottante, mais pas au point que celle-ci immerge complètement la pierre. La froidure nocturne va ensuite congeler l'eau qui se trouve autour des pierres, mais aussi former des couches de glace. Là aussi, elles doivent être suffisamment fines pour pouvoir se déplacer tout en étant assez solide que pour pouvoir supporter le poids de la pierre. Lorsque la glace commence à fondre, celle-ci se brise en plusieurs morceaux. Ces morceaux sont ensuite emportés par le vent et entrainent les pierres dans leur course. Les si particulières traces qui suivent les pierres, sont donc les marques laissées dans la boue lors de ces glissements.

Nos partenaires