Le Grand Canyon en péril

30/03/15 à 11:57 - Mise à jour à 15:20

Véritable icône des États-Unis, on le pensait intouchable. Et pourtant il semble que même le Grand Canyon ne soit pas à l'abri de spéculateurs sans scrupules.

Le Grand Canyon en péril

© Reuters

Le site est classé parc national depuis 1919. Pas une évidence puisqu'il aura fallu 11 ans pour transformer ce monument national en 17e parc national des États-Unis. Déjà, ceux qui possédaient des terres et des mines étaient contre le projet. Près d'un siècle plus tard, le site est à nouveau en danger suite à des mégas projets qui vont bouleverser l'équilibre de cet endroit si particulier.

Le premier est un projet immobilier qui prévoit la construction d'un gigantesque complexe commercial qui s'étendrait sur 28 hectares et devrait attirer plus de 40 millions de visiteurs par an. Pour compléter l'ensemble, 2200 logements devraient être construits dans un village qui ne compte pour l'instant que 543 habitants.

Le second projet est Grand Canyon Escalade, un téléphérique qui permettrait quotidiennement à 10.000 personnes d'atteindre le fond, aujourd'hui presque inaccessible. Le projet compte également restaurants, hôtels ainsi qu'un centre culturel. Ils devraient être construits à un endroit resté vierge jusqu'à présent de toute trace humaine et sacré pour les Amérindiens.

Ces deux projets d'envergure, sur la Rive-Sud de la rivière Colorado, risquent de provoquer de gros problème d'eau dans cette zone aride et sauvage, voire sérieusement mettre en danger les nappes phréatiques ou même assécher les chutes d'eau. Et comme si tout cela ne suffisait pas, le nord du Canyon est convoité par ceux qui espèrent y implanter des mines d'uranium malgré l'interdiction de creuser pour 20 ans édictée en 2012. La carte de grignotage de la zone est à voir ici.

Le tourisme, dans cette région classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, n'est pas une nouveauté puisque le site attire plus de 5 millions de visiteurs par an. Majestueux, le Grand Canyon est dangereux puisqu'en moyenne 12 personnes y perdent la vie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires