Le comeback du petit éolien

15/10/15 à 12:39 - Mise à jour à 12:38

Source: Le Vif/l'express

D'ici quelques semaines, la Wallonie lancera un nouvel appel d'offres pour un projet pilote de 27 petites éoliennes à répartir sur trois sites autoroutiers (Strépy, Ronquières et Péronnes).

Le comeback du petit éolien

Les pays s'orientent de plus en plus vers les énergies renouvelables © iStock

Ce marché vise à objectiver le potentiel d'une technologie très peu répandue en Belgique et dès lors critiquée pour son coût élevé de production d'électricité.

Lancé en 2014, le premier appel d'offres européen n'avait séduit qu'une seule entreprise, Fairwind, implantée à Seneffe. Son offre avait été jugée irrégulière, en l'absence d'une indication précise quant au montant futur généré par les certificats verts. Ces démarches font suite à l'ambition baptisée "Route du vent", dévoilée en 2013 par le ministre Carlo Di Antonio (CDH) et désormais gérée par Maxime Prévot (CDH également), en charge des Travaux publics.

Elle visait à installer des milliers d'éoliennes de petite puissance aux abords des autoroutes et des voies navigables wallonnes via la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures). Un projet pilote périlleux pour les investisseurs potentiels : ils ne pourront compter que sur les recettes de l'électricité produite pour amortir un investissement de plusieurs millions d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires