La Terre est-elle entrée dans une nouvelle ère géologique le 16 juillet 1945 ?

19/01/15 à 15:24 - Mise à jour à 20/01/15 à 14:31

Source: Le Vif

Notre planète serait entrée dans une nouvelle ère géologique le 16 juillet 1945, le jour où la première bombe atomique a explosé, selon les conclusions de certains experts.

La Terre est-elle entrée dans une nouvelle ère géologique le 16 juillet 1945 ?

© Reuters

L'Homme a un tel impact sur la Terre qu'il l'a fait entrer dans une nouvelle ère géologique, nommée l'Anthropocène ("homme nouveau"). Elle est la première ère géologique à être le fruit d'une seule espèce, selon The Telegraph.

Le terme a été inventé par le Prix Nobel de chimie Paul Crutzen. En 2000, il avait suggéré que nous n'étions déjà plus dans l'Halocène (qui a commencé après la dernière ère glaciaire, il y a 11 700 ans), tant l'impact de l'Homme sur l'environnement était grand.

Depuis, le terme est utilisé de manière informelle par les scientifiques, mais il est actuellement en passe d'être officialisé. Un groupe d'experts a été désigné pour rassembler tous les éléments qui prouvent que la Terre est entrée dans une nouvelle ère et pour en déterminer le début.

Une question qui n'est pas simple à trancher. Cela fait des milliers d'années que l'Homme laisse sa trace sur la planète, mais son impact n'a jamais été aussi grand que depuis le milieu de 19e siècle, selon certains scientifiques qui appellent cette période la "Grande accélération".

Depuis cette époque, la population mondiale a considérablement augmenté, l'urbanisation s'est accélérée et l'utilisation des combustibles fossiles a explosé. La planète a subi des transformations qui se feront ressentir durant des milliers d'années, selon les experts. Au point de craindre, à terme, une sixième extinction majeure des espèces de la planète.

Pour d'autres, c'est l'explosion de la première bombe atomique, le 16 juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique, aux États-Unis qui devrait faire office de repère, rapporte le Business Insider. L'explosion a produit un flash de lumière brulante et un nuage de fumée de 12 km de haut. Elle a également dispersé des particules radioactives des pôles à l'équateur, laissant une trace indélébile sur la surface de la Terre, selon les scientifiques.

Les scientifiques espèrent que d'ici 3 ans les résultats de leurs recherches seront présentés à l'Union internationale des sciences géologiques qui pourra statuer sur la date de début de l'ère de l'Anthropocène.

Nos partenaires