La Russie transfère les 30 de Greenpeace vers une prison de Saint-Pétersbourg

01/11/13 à 17:06 - Mise à jour à 17:06

Source: Le Vif

Les trente membres de l'équipage de Greenpeace détenus après une action sur une plate-forme pétrolière dans l'Arctique sont en train d'être transférés de Mourmansk vers une prison à Saint-Pétersbourg, a annoncé vendredi l'ONG.

La Russie transfère les 30 de Greenpeace vers une prison de Saint-Pétersbourg

© Image globe

"Greenpeace International sait de sources diplomatiques que les trente hommes et femmes détenus en Russie après une action pacifique contre une plate-forme pétrolière dans l'Arctique sont transférés d'un centre de détention à Mourmansk vers une prison de Saint-Pétersbourg", indique l'organisation dans un communiqué, ajoutant ne pas connaître les raisons de ce transfert.

"Plusieurs diplomates nous ont confirmé cette information", a précisé à l'AFP une porte-parole de Greenpeace, Danielle Taaffe. "Les détenus ne devraient pas être en prison du tout. Ils devraient être libres de rejoindre leurs familles et reprendre leur vie", a déclaré le directeur de Greenpeace International, Kumi Naidoo, cité dans le communiqué.

"Il sera plus facile aux familles et aux responsables consulaires de visiter les trente. Mais il n'y a aucune garantie que les conditions dans le nouveau centre de détention seront mieux qu'à Mourmansk. En fait, cela pourrait être pire", a-t-il ajouté.

Les trente membres de l'équipage du navire de Greenpeace, l'Artic Sunrise -originaires de 18 pays différents- ont été arrêtés en septembre et placés en détention provisoire à Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie, après que certains d'entre eux eurent mené une action sur une plate-forme de Gazprom en mer de Barents pour dénoncer les risques écologiques liés à l'extraction du pétrole dans cette zone.

En savoir plus sur:

Nos partenaires