La côte Est des Etats-Unis s'apprête à affronter Irene

26/08/11 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Le Vif

La côte Est des Etats-Unis a accéléré jeudi sa préparation à l'arrivée de l'ouragan. Irene devrait arriver ce week-end.

La côte Est des Etats-Unis s'apprête à affronter Irene

© Image Globe

Ils veulent pouvoir faire face. La côte Est des Etats-Unis a accéléré jeudi sa préparation à l'arrivée de l'ouragan Irene, prévue pour ce week-end, de nombreux Etats du littoral s'attendant à en subir les effets dévastateurs. De la Caroline du Nord à Cape Cod, dans le Massachusetts, plus de 50 millions de personnes pourraient se trouver sur la trajectoire de l'ouragan et des évacuations sont en cours ou ont été ordonnées.

Etats, municipalités, ports, industries, raffineries pétrolières et centrales nucléaires ont tous activé leurs plans d'urgence tandis que les habitants constituent des réserves d'eau et de nourriture et s'emploient à protéger leurs habitations, leurs véhicules ou leurs bateaux.

Des alertes sont en vigueur de la Caroline du Nord au New Jersey. Les gouverneurs de Caroline du Nord, de Virginie, du Maryland, du Delaware, du New Jersey, de New York et du Connecticut ont décrété l'état d'urgence. L'US Navy a envoyé au large les navires de sa Deuxième Flotte basés en Virginie afin d'affronter la tempête en mer.

Evacuations en cours Le président américain Barack Obama a déclaré l'état d'urgence en Caroline du Nord, donnant ainsi son feu vert à une aide fédérale à cet Etat.

Après avoir atteint la Caroline du Nord, Irene devrait faiblir et passer en catégorie 2 mais rester suffisamment puissant, avec des vents supérieurs à 150 km/h, pour menacer des villes du Delaware, du Maryland et de Virginie dimanche avant de se diriger vers New York lundi.

Des évacuations de zones côtières sont en cours en Caroline du Nord et ont été ordonnées pour des stations balnéaires de Virginie, du Delaware et du Maryland. Le gouverneur de Virginie, Bob McDonnell, a exhorté les habitants à se mettre à l'abri dès vendredi soir, avant que les vents ne se renforcent. "Samedi sera une journée horrible pour se déplacer. Des routes et des ponts seront fermés", a-t-il dit.

Inondations

Chris Christie, son homologue du New Jersey, a pour sa part prévenu: "Du point de vue des inondations, ce pourrait être un événement tel qu'on n'en voit qu'un seul en un siècle."

Michael Bloomberg, le maire de New York, a déclaré que sa ville, la plus peuplée des Etats-Unis, s'apprêtait à subir dès dimanche des inondations et des conditions dignes au moins d'une tempête tropicale. Des hôpitaux situés dans des zones susceptibles d'être inondées ont reçu un ordre d'évacuation. "La ville a déjà observé la puissance de la nature une fois cette semaine, et la nature n'en a peut-être pas fini avec nous", a déclaré Michael Bloomberg par allusion au tremblement de terre qui a secoué la région mardi.

Coupures de courant

Les météorologues ont averti que, en raison de sa largeur, Irene pourrait toucher des villes telles que Washington, Baltimore, Philadelphie et New York et y provoquer des inondations et des coupures de courant même si son centre ne touche pas la côte.
Irene pourrait être la première dépression de cette force à toucher de plein fouet l'intérieur du territoire américain depuis le passage de Ike au Texas en 2008.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires