La Belgique 6ème du classement européen du traitement des déchets

07/08/12 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Le Vif

La Belgique a obtenu une honorable sixième place dans un nouveau classement des pays de l'Union européenne en matière de gestion des déchets, fondé sur dix-huit critères et publié mardi par la Commission européenne.

La Belgique 6ème du classement européen du traitement des déchets

© Thinkstock

Avec 34 points, elle n'est précédée que par l'Autriche et les Pays-Bas (39 points), le Danemark (37), l'Allemagne (36) et la Suède (35). En fin de classement se situent la Lituanie et Malte (neuf points), la Bulgarie (huit) et, lanterne rouge, la Grèce (trois points).

Selon la Commission, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suède se sont dotés de systèmes élaborés de collecte, et mettent en décharge moins de 5% de leurs déchets. Ces États membres disposent de systèmes de recyclage bien développés, d'une capacité de traitement suffisante et ils se conforment aux prescriptions en ce qui concerne les déchets biodégradables. D'une manière générale, ils savent associer efficacement les instruments juridiques, administratifs et économiques dans leurs politiques de gestion des déchets, a ajouté l'exécutif européen dans un communiqué.

Ce classement a été établi en se fondant sur des critères se rapportant notamment à la quantité totale de déchets recyclée, à la tarification de l'élimination des déchets et aux infractions à la législation européenne. Le tableau des résultats ainsi obtenu s'inscrit dans une étude en cours qui aidera les États membres à améliorer leurs performances en matière de gestion des déchets.

Commentant ce classement, le commissaire européen à l'environnement, Janez Potocnik, a souligné que le tableau qui se dégage de cette étude "confirme mes craintes".

"De nombreux États membres continuent de mettre en décharge d'énormes quantités de déchets municipaux, ce qui est la pire des solutions de gestion des déchets, alors qu'il existe d'autres possibilités qui sont préférables et qui peuvent être financées par les Fonds structurels. Ainsi, de précieuses ressources sont ensevelies, des avantages économiques potentiels sont perdus, des emplois ne sont pas créés dans le secteur de la gestion des déchets, et la santé humaine et l'environnement sont menacés", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

La Commission se fonde sur le rapport susmentionné pour établir des feuilles de route pour les dix États membres les moins performants. Ces feuilles de route seront examinées avec les autorités nationales cet automne, dans le cadre de séminaires bilatéraux dont le premier s'ouvrira à Prague, le 19 septembre. Les feuilles de route contribueront à la diffusion des meilleures pratiques et contiendront des recommandations sur mesure concernant la manière d'améliorer la gestion des déchets au moyen d'instruments économiques, juridiques et administratifs et des fonds structurels de l'UE.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires