L'épaisseur des glaces autour de l'Antarctique s'amenuise

27/03/15 à 08:23 - Mise à jour à 08:23

Source: Belga

L'épaisseur des glaces flottant autour de l'Antarctique, qui agissent comme un rempart contre l'effondrement des glaciers permanents recouvrant ce continent, s'est réduite jusqu'à près de 20% à certains endroits ces deux dernières décennies et ce phénomène s'accélère, selon une recherche parue jeudi.

L'épaisseur des glaces autour de l'Antarctique s'amenuise

© Reuters

Cette étude, effectuée à partir des données provenant des mesures de satellite de l'Agence Spatiale européenne effectuées de 1994 à 2012, apporte un nouvel éclairage sur la manière dont les glaces de l'Antarctique répondent au changement climatique, estiment les auteurs.

Leurs travaux paraissent dans la version en ligne de la revue américaine Science.

Ces barrières de glace permanentes font en moyenne de 400 à 500 mètres d'épaisseur et peuvent s'étendre sur des centaines de kilomètres au large des côtes de l'Antarctique.

Si elles deviennent trop minces, la plupart des glaciers du continent qu'elles retiennent pourraient glisser dans l'océan dans l'avenir. Un tel phénomène entrainerait une nette montée du niveau des océans en accélérant leur fonte.

Le volume total de la masse de glace flottante sur l'ensemble de l'Antarctique a très peu changé entre 1994 et 2003. Mais à partir de cette date, leur réduction s'est accélérée rapidement, montre l'étude.

Dans l'ouest de l'Antarctique, les plateformes glaciaires ont diminué durant toute la période d'observation avec une nette accélération durant la dernière décennie.

Les gains de glaces mesurés de 1994 à 2003 dans l'est de l'Antarctique se sont arrêtés après 2003 et à certains endroits l'épaisseur s'est réduite jusqu'à 18% par rapport à 1994.

"Une telle perte sur une période de 18 ans représente un changement vraiment important", souligne Fernando Paolo, un glaciologue de l'Institut Scripps à San Diego en Californie, un des co-auteurs de cette recherche.

"Non seulement nous avons mesuré une réduction du volume total des plateformes de glace, mais également une accélération de ce phénomène au cours de la dernière décennie", ajoute-t-il.

Si le rythme auquel ces barrières de glace se réduisent persiste, elles pourraient perdre la moitié de leur volume au cours des 200 prochaines années, ont calculé ces glaciologues.

En savoir plus sur:

Nos partenaires