Jusqu'à 1,4 kilo de CO2 pour un litre de lait demi-écrémé

16/05/12 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Le Vif

La production d'un litre de lait UHT demi-écrémé entraîne l'émission de 1,4 kilos de CO2, selon une étude de l'impact environnemental des produits d'élevage, a fait savoir mercredi l'université de Gand dans un communiqué.

Jusqu'à 1,4 kilo de CO2 pour un litre de lait demi-écrémé

© ThinkStock

L'empreinte carbone du lait de vache varie entre 0,9 et 1,2 kilo de CO2, équivalent par kilo de lait cru. Pour la viande de boeuf, cette empreinte fluctue entre 11,6 et 14,6 kilos de CO2, équivalents par kilo de poids vif, et entre 22,2 et 25,4 kg de CO2, équivalents par kilo de viande désossée.

La viande de porc émet quant à elle entre 3,1 et 4,2 kilos de CO2, équivalents par kilo de poids vif et 4,8 à 6,4 kilos de CO2, équivalents par kilo de viande désossée.

Bien que la méthodologie appliquée corresponde avec précision aux directives internationales, il est impossible, aux yeux de l'université de Gand, de comparer les valeurs finales des différentes espèces d'animaux ou des groupes de produits.

"De plus, la comparaison avec d'autres secteurs, comme par exemple ceux des fruits et légumes, ne peut pas être réalisée car le bétail participe à l'émission de gaz à effet de serre comme le méthane ou l'oxyde d'azote", estiment Valerie Vandermeulen et Ray Jacobsen du groupe de recherche sur l'économie agricole. "Ces gaz contribuent bien plus au réchauffement climatique que le CO2 en soi. Un kilo de méthane, par exemple, équivaut à 25 kilos de CO2, un kilo d'oxyde d'azote à 298 kilos de CO2".

Par ailleurs, la composition des aliments du bétail a un impact important sur l'empreinte carbone.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires