Glyphosate: Paris va s'opposer à la Commission européenne

08/11/17 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Afp

Le gouvernement français va s'opposer jeudi à la proposition de la Commission européenne de prolonger de cinq ans la licence d'utilisation de l'herbicide controversé glyphosate, a laissé entendre mercredi le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot.

Glyphosate: Paris va s'opposer à la Commission européenne

Nicolas Hulot © AFP

"La France est sur une position de trois ans", a indiqué le ministre sur la radio RMC et la télévision BFM, et si la proposition est différente,"on votera contre", a-t-il souligné, alors que la Commission va proposer jeudi aux pays membres une prolongation de cinq ans, et que la licence expire le 15 décembre.

Le glyphosate, principe actif du Roundup du groupe américain Monsanto et de ses génériques, est très largement critiqué pour ses effets secondaires néfastes, étant notamment accusé de provoquer des cancers.

L'Union européenne, mais aussi le gouvernement français en interne, sont le théâtre de luttes intestines sur le sujet entre les défenseurs d'une prohibition rapide du glyphosate et ceux qui s'y opposent.

La Commission avait proposé fin octobre une autorisation pour dix années supplémentaires, qui s'est heurtée à l'opposition de plusieurs états membres, dont la France, l'Italie ou la Belgique.

Ce casse-tête dure depuis plus de deux ans dans l'UE. La décision ne peut se faire qu'à la majorité qualifiée (55% des 28 Etats membres et 65% des habitants).

Au sein du gouvernement français, cette position est une victoire pour M. Hulot qui défend une sortie du glyphosate d'ici trois ans, contre le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, qui souhaitait une échéance comprise entre cinq à sept ans.

Nos partenaires