Forêt de Soignes : si vous cueillez un champignon, il vaut mieux qu'il soit wallon

05/10/14 à 08:46 - Mise à jour à 10:29

Source: Belga

La saison de la cueillette de champignon bat son plein. Seulement, en Forêt de Soignes, il ne faut pas seulement distinguer les champignons comestibles, il vaut mieux aussi savoir si le champignon en question est wallon, bruxellois ou flamand.

Forêt de Soignes : si vous cueillez un champignon, il vaut mieux qu'il soit wallon

/ © iStock

La réglementation sur la cueillette des champignons en Forêt de Soignes n'est toujours pas harmonisée entre les différentes régions du pays, lit-on dans l'édition dominicale de La Dernière Heure. Du coup plusieurs réglementations sont en vigueur.

En effet, si la Wallonie permet aux mycologues et aux promeneurs de se servir pour autant qu'ils ne s'éloignent pas de plus de dix mètres du sentier et se limitent à un seau de dix litres, ce comportement n'est par contre pas autorisé en Flandre ni en Région de Bruxelles-Capitale.

Depuis plus de trente ans, ce poumon vert de 4.400 hectares situé au sud de Bruxelles est partagé par les trois régions, lesquelles sont gérées chacune par des administrations différentes qui obligent l'amateur à distinguer les champignons wallons des flamands et bruxellois. Selon le sentier emprunté, et parfois le côté gauche ou droit, il est permis de faire cueillette, ou alors strictement interdit sous peine d'amende. Parmi les mycologues, des voix s'élèvent aujourd'hui pour contester le bien-fondé scientifique et écologique de cette interdiction.

Et pour ceux que cela ne décourage pas, voici les 10 commandements du champignon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires